Retour

Un père violent écope de six mois de prison

Guy Veilleux, un père de 47 ans, écope d'une peine de six mois de prison pour des gestes de violence commis pendant plus d'une douzaine d'années à l'endroit de trois de ses enfants et de son ex-conjointe.

Impulsif, le père n'hésitait pas à frapper ses enfants. Pour l'une des victimes, les châtiments physiques ont commencé avant même son premier anniversaire.

À deux occasions, il a utilisé une ceinture pour corriger un de ses enfants.

Sa conjointe de l'époque a aussi été victime de sévices à une occasion.

Parce qu'il était « censé protéger » ses enfants, la juge Hélène Bouillon lui a infligé une peine de détention de six mois. La poursuite avait suggéré neuf mois.

La juge Bouillon a quand même balayé du revers de la main la demande de la défense de lui faire profiter d'une peine dans la communauté parce que la peine « doit porter un message de réprobation », a fait valoir la juge.

Veilleux avait déjà un antécédent en matière de violence conjugale.

Les enfants ont obtenu la levée de l'ordonnance de non-publication de leur identité, permettant aux médias d'identifier leur père.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards