Retour

Un pompier fait équipe avec son fils avant de lui passer le flambeau

Après 35 ans de loyaux services comme pompier à la Ville de Québec, le lieutenant Pierre Leclerc tire sa révérence dimanche. Pour sa fin de parcours, il n'avait qu'un désir: travailler au sein de la même équipe que son fils et ainsi lui transmettre le flambeau.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Pierre Leclerc a consacré toute sa carrière à assurer la sécurité des citoyens de Québec. En poste depuis l'âge de 20 ans, celui qui a accumulé les grades au fil du temps quitte maintenant son équipe.

« Ce sont plus que des amis. On a vécu de grosses expériences ensemble. On partage tout. On partage nos faiblesses, nos forces et notre humour », fait valoir le pompier de 55 ans.

Des expériences qu'il pourra partager une dernière fois en compagnie de son fils, lui aussi pompier à la Ville de Québec depuis deux ans. La direction a accepté de les réunir à la même caserne pour les derniers jours de service de M. Leclerc. Un rêve tant pour le père que pour le fils.

« Pouvoir travailler avec mon père qui a été mon modèle, c'est un peu pour ça que je suis devenu pompier, lance Mathieu Leclerc. C'est quelqu'un qui témoigne beaucoup de ses gestes. Je voyais qu'il aimait son travail. C'est valorisant parce que tu rends service à la population dans des moments où elle en a vraiment besoin », ajoute le pompier de 29 ans.

Jumelage exceptionnel

Le duo est reconnaissant. Normalement, deux membres d'une famille ne peuvent être dans la même équipe.

« Ça peut nous mettre dans des positions où l'émotion affecte notre jugement, explique Pierre Leclerc, en assurant que tout se passera bien. Comme quand il est à la maison, il va m'écouter », blague-t-il.

Mathieu Leclerc dit vouloir s'inspirer de la carrière de son père. Ce dernier n'a jamais rapporté ses mauvaises expériences à la maison et a toujours fait preuve d'un grand dévouement, un héritage inestimable pour le futur père d'une petite fille.

« Je lui souhaite une bonne retraite. Ma blonde est enceinte, donc il va pouvoir s'occuper des enfants quand je vais travailler. Ça, c'est super. Je suis content aussi des valeurs qu'il m'a transmises et je le remercie », souligne-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine