Retour

Un premier bateau fait le plein de granules de bois à Québec

Plus d'un an et demi après la fin de la construction de deux immenses dômes de granules de bois à l'anse au Foulon, un premier navire conçu pour transporter cette marchandise est arrivé à Québec. Le Federal Baffin fera le plein de 30 000 tonnes de granules de bois avant de quitter le quai 105 en direction de l'Angleterre, le 2 janvier.

Le Federal Baffin est arrivé au port de Québec le 22 décembre dernier. Il est le premier navire à faire le plein de granules de bois à partir des silos blancs, hauts de 45 mètres, qui ont été construits aux abords de la promenade Samuel-de-Champlain, à l'anse au Foulon. Lors de leur construction, ces silos appartenant à Arrimage Québec avaient suscité leur lot de commentaires.

La vice-présidente des affaires publiques d'Arrimage Québec, Johanne Lapointe, soutient que l'arrivée du Federal Baffin est une excellente nouvelle. « On en est très fier. Ça été beaucoup de travail [...] On l'attendait avec beaucoup de fébrilité, [ce bateau] ».

Même s'il a fallu attendre plus d'un an et demi avant qu'un premier navire n'accoste à Québec pour y recevoir un chargement de granules de bois, Johanne Lapointe affirme qu'Arrimage Québec était prêt depuis longtemps.

« Ces délais-là étaient hors de notre contrôle. Nous étions prêts. Le terminal était prêt à recevoir les granules et le premier bateau, mais je crois qu'il y a eu des délais au niveau de la production des granules. Nous, on n'avait aucun contrôle sur cette situation-là », explique-t-elle.

Les silos contiennent pourtant des granules de bois depuis l'été. D'ailleurs, des wagons chargés de granules sont venus hebdomadairement à l'anse au Foulon depuis la saison estivale.

Une opération soumise aux aléas de la météo

En ce qui concerne le départ du Federal Baffin vers l'Angleterre, prévu pour le 2 janvier, Johanne Lapointe affirme que l'opération demeure soumise à la volonté de Dame Nature.

« Les granules de bois, c'est une cargaison qui est très sensible aux conditions climatiques. Quand il y a des averses de neige, du grésil, des chutes de neige ou de pluie, on ne peut pas travailler et charger », illustre-t-elle.

Johanne Lapointe ajoute que la date d'arrivée du Federal Baffin n'a pas contribué à un chargement rapide, puisqu'elle coïncidait avec les congés des fêtes. « Ça occasionne des délais [...] Autrement, on est très satisfait de la performance du terminal de granules ».

À terme, Arrimage Québec prévoit accueillir un navire par mois à l'anse au Foulon et expédier 400 000 tonnes de granules de bois par année. Il demeure toutefois impossible de savoir quand un second bateau sera de passage sur le site.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine