Retour

Un premier EP pour la jeune musicienne Laura Lefebvre

Laura Lefevre a 20 ans et des rêves plein la tête. Jeudi soir, elle a réalisé le premier d'une longue série en lançant son premier EP, un court album intitulé L'amour mécanique.

Un texte d'Anne-Josée Cameron

Laura Lefebvre a quitté sa Beauce natale il y a un an avec le désir de faire connaître sa musique. Une conversation avec Pierre-Emmanuel Beaudoin, le batteur de Gabrielle Shonk et Keith Kouna l'a convaincue que c'était possible.

Depuis, elle n'arrête pas. Entre ses cours en design graphique à l'Université Laval et son emploi de professeure de théâtre dans une école de la région, elle trouve le temps de se constituer une équipe et pas la moindre. Elle travaille avec Simon Pedneault (Patrice Michaud, Louis-Jean Cormier), Joey Proteau et Gabriel Desjardins (Philippe Brach) afin de composer et de bâtir son premier EP.

Pour la jeune artiste, rien n'est impossible. Elle souhaite faire vivre sa musique partout. « Je veux rêver en grand », dit-elle candidement.

L'amour mécanique

D'ici là, elle devra commencer par présenter son premier EP. L'amour mécanique contient cinq pièces aux préoccupations diverses. « J'aime beaucoup l'humain, c'est ce qui m'a inspirée pour cet album », raconte Laura Lefebvre.

À ces thèmes sombres se greffent des arrangements travaillés et la voix lumineuse de la jeune artiste.

Interrogée sur le titre de son EP, la chanteuse avoue faire référence à la façon dont l'amour est désormais vécu par la société.

« On ne prend plus soin l'un de l'autre. On va chercher une relation qui nous apporte quelque chose et quand on a tout pris, on la jette, on va ailleurs. C'est pour ça que j'ai appelé l'album L'amour mécanique. L'amour mécanique, c'est l'amour à la chaîne. »

Entourée de ses musiciens, Laura Lefebvre est montée jeudi sur la scène du District Saint-Joseph dans le cadre des soirées apéros du Festival d'été de Québec.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine