Retour

Un premier radar photo mobile en service à Québec

Un premier radar photo mobile a été mis en service à Québec au premier jour du projet pilote lancé par la Ville et le ministère des Transports. L'appareil installé dans une camionnette a surveillé deux des 38 artères ciblées, soient le boulevard Henri-Bourassa, près de l'Enfant-Jésus, et le boulevard Louis-XIV, à l'est de la 3e avenue.

« Les gens peuvent s'attendre à recevoir des constats depuis ce matin », précise Mélissa Cliche, porte-parole du service de police de Québec, qui gère les appareils.

Trois autres radars photo mobiles seront déployés au cours des prochains jours, en fonction du personnel disponible.

Deux radars sont installés dans des camionnettes et nécessitent la présence de policiers pour être mis en fonction. Les deux autres appareils sont disposés sur des remorques, qui seront installées à des endroits plus difficiles d'accès pour les autopatrouilles.

Les quatre appareils surveilleront en alternance 38 sites à Québec, L'Ancienne-Lorette et Saint-Augustin.

Les emplacements ont été sélectionnés en fonction de critères liés à la sécurité routière. En plus des grandes artères, des quartiers résidentiels sont aussi ciblés. « La situation est différente à Québec par rapport aux autres régions qui sont visées. À Québec, on a décidé de déployer les appareils sur un grand nombre de sites, pour que les gens globalement diminuent leur vitesse sur l'ensemble du territoire », explique Guillaume Paradis, porte-parole du ministère des Transports du Québec.

Parmi les secteurs visés, on retrouve le boulevard Chauveau Ouest, entre la route de l'Aéroport et la bretelle d'accès à l'autoroute Henri-IV; le boulevard Saint-Jacques entre Johnny-Parent et Chauveau; le boulevard Louis-XIV entre Pierre-Bertrand et la rue des Métis ainsi que le boulevard Champlain entre l'impasse des Cageux et la côte Gilmour. Des emplacements ont aussi été ciblés à L'Ancienne-Lorette et à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Un appareil permanent et fixe sera également installé à l'intersection du boulevard Charest et de la rue Dorchester dans le quartier Saint-Roch pour surveiller les feux rouges et la vitesse. Il entrera en fonction à la mi-novembre.

Au total, 129 emplacements sont aménagés à la grandeur de la province. L'implantation de ces radars photo s'inscrit dans un projet pilote de coopération municipale d'une durée d'au moins 18 mois.

Il s'agit d'un projet pilote auquel participent également Gatineau, Laval et Longueuil.

Plus d'articles

Commentaires