Retour

Un premier test pour les opérations de déneigement à Québec

La Ville de Québec met à l'épreuve les nouvelles façons de gérer les opérations de déneigement sur son territoire avec les précipitations de neige qui tombent depuis mercredi soir.

Selon Environnement Canada, Québec recevra une accumulation supplémentaire de 10 à 20 cm de neige d'ici jeudi soir. Le système dépressionnaire en provenance du sud des États-Unis, qui sera accompagné de vents modérés, affectent les conditions routières.

La Ville de Québec, qui a promis d'éviter les ratés connus l'an dernier lors de conditions météo « exceptionnelles », se tient prête.

Dès le début des précipitations, on va faire face à la musique!

Denis Ferland, directeur de division Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge

Selon Denis Ferland, directeur de division Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge pour les travaux publics à la Ville de Québec, environ 300 véhicules sont parés à être déployés sur la route ce soir et cette nuit pour les opérations de déneigement.

Coup de pratique

Avec les nouvelles mesures centralisées, les arrondissements continueront de faire leur planification, mais elles seront soumises à un coordonnateur, qui veillera à l’arrimage des travaux entre les arrondissements.

La soirée constituera un test pour la nouvelle saison. « C’est une petite bordée pour nous autres qui s’en vient, ça va nous aider à justement à se pratiquer, c’est notre première, les camions qui brisent, les nouveaux qui apprennent leur secteur, donc c’est une belle pratique », dit M. Ferland.

Le maire Labeaume se dit également confiant.

Sur le sel, on ne ménage pas. S’il y en manque, on en achètera d’autre.

Régis Labeaume

Prudence de mise

De leur côté, les automobilistes devront faire leur part pour éviter les accidents et se tenir prêts à affronter le retour de l’hiver, souligne la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Pneus conformes, adaptation de la conduite aux conditions et à la présence de déneigeuses et véhicules bien déneigés seront de mise, rappelle Mario Vaillancourt, porte-parole de la Société de l’assurance-automobile du Québec.

« Il faut se retremper là-dedans parce que ça va être la première de la saison, s’assurer qu’on va prendre la route de façon sécuritaire. »

M. Vaillancourt ajoute que la sensibilisation, le travail des policiers, mais particulièrement la responsabilisation des conducteurs contribue à diminuer le nombre d’accidents sur la route.

De 2010 à 2015, le nombre d’accidents dans la région de la Capitale-Nationale est passé de 2600 à 2200. Selon la SAAQ, 70 % des accidents surviennent par temps clair, les automobilistes étant plus vigilants durant les tempêtes de neige.

Plus d'articles

Commentaires