Retour

Un projet d’école alternative sur le site du zoo de Québec

Le site dans l'ancien Jardin zoologique, dans l'arrondissement de Charlesbourg, pourrait connaître une nouvelle vie. Des parents de Québec veulent y établir une école alternative où la nature serait au cœur des apprentissages des élèves. Déjà, environ 80 familles ont manifesté leur intérêt pour inscrire leurs enfants.

« Il n’y en a pas tant que ça des écoles alternatives à Québec », lance Élizabeth Dufour. Le répertoire des écoles alternatives lui donne raison : il n’en existe qu’une seule dans la capitale.

« On connaissait dans notre entourage des parents qui voulaient quelque chose de différent pour leur enfant, explique une autre mère impliquée dans le projet, Andreea Dumitru.

L’école appelée « À ciel ouvert » réunirait des élèves du primaire et du secondaire, puis elle mettrait la nature au centre de son approche pédagogique.

« Ils vont apprendre les mêmes choses que les élèves des écoles traditionnelles, mais autrement », explique Andreea Dumitru. Le terrain du zoo est donc tout désigné pour le concept envisagé.

Selon elle, les enfants des milieux urbains sont aujourd’hui complètement déconnectés – malgré eux – de l’environnement qui les entoure. Reprendre contact avec la nature favorisera le développement intellectuel des jeunes, croit-elle.

Des démarches à poursuivre

Les cofondatrices de ce projet souhaitent que l’école accueille ses premiers élèves à la rentrée 2018. Conscientes de l’échéancier très serré, elles soulignent donc l’importance d’avoir l’appui de la communauté.

Élizabeth Dufour indique néanmoins que le Réseau des écoles publiques alternatives du Québec offre son appui pour les accompagner dans leurs démarches.

Par ailleurs, une rencontre est prévue le mois prochain entre les porteurs du projet et la commission scolaire des Premières-Seigneuries.

Plus d'articles

Commentaires