Retour

Un Québécois remporte l’US Open de quilles

Le Québécois François Lavoie est devenu cette semaine le deuxième joueur non américain de l'histoire à remporter l'US Open de Las Vegas, un des tournois de quilles les plus prestigieux des États-Unis.

Un texte de Jean-Philippe Martin

En plus de gagner une bourse de 30 000 $ US, l'athlète de 23 ans a réussi une partie parfaite de 300, ce qui correspond à 12 abats consécutifs, en demi-finale. Il est ainsi devenu le premier quilleur à réaliser un score parfait dans un championnat télévisé de l'US Open. Cet exploit lui a valu une bourse supplémentaire de 10 000 $ US.

François Lavoie ne s'attendait pas à ce que sa première saison sur le circuit de la Professionnal Bowlers Association (PBA) prenne une tournure aussi inattendue.

« Même si la partie parfaite, c'est quelque chose d'extraordinaire, quelque chose d'unique, le but ultime était vraiment de gagner le tournoi et c'est ce qui me rend le plus fier », a confié l'athlète originaire de Québec.

Il faut savoir que François ne compte plus les parties parfaites à son actif. Il estime en avoir joué plus d'une trentaine au cours de sa carrière. Le quilleur n'aurait jamais espéré, cependant, remporter un tournoi majeur à sa première année.

François Lavoie dit « vivre dans le moment présent », une qualité indéniable pour un quilleur. Rarement laisse-t-il ses émotions prendre le dessus.

Si les amateurs de quilles apprécient le sang-froid dont il fait preuve dans les moments cruciaux, ils aimeraient voir le Québécois être plus expressif quand vient le temps de célébrer une victoire. Et ils ne se gênent pas pour le lui faire savoir sur les médias sociaux.

« Les fans le disent sur Facebook ou Twitter. Ils pensent que je ne réalise pas l'exploit que j'ai accompli ou bien que je me fous de ce que j'ai fait, alors que ce n'est pas le cas du tout! Je démontre mes émotions différemment. J'ai toujours été comme ça. Je n'ai jamais quelqu'un de très expressif, ce n'est pas moi », a-t-il expliqué.

Cela n'empêche pas l'ancien athlète-étudiant de l'Université Wichita, au Kansas, d'espérer faire une bonne carrière de quilleur, même si, selon lui, il n'y pas autant d'argent à y faire qu'au golf ou au hockey.

Dans l'immédiat, Lavoie se prépare pour les Séries mondiales de quilles à Reno, au Nevada, qui auront lieu dans trois semaines. Au terme du tournoi, la dernière épreuve de la saison 2016, Lavoie pourrait décrocher le titre de recrue de l'année de la PBA.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?