Retour

Un récidiviste de l'alcool au volant accusé pour la mort d'une femme à Saint-Pamphile

Un homme de 44 ans, Gimi Pelletier, fait face à une accusation de conduite avec facultés affaiblies causant la mort, à la suite de la mort d'une conseillère d'orientation survenue en fin d'après-midi, mercredi, à Saint-Pamphile.

L'homme a comparu jeudi après-midi au palais de justice de Montmagny.

Gimi Pelletier, qui a été arrêté mercredi après avoir échoué à l'alcootest, a des antécédents de conduite avec facultés affaiblies qui remontent à 1993. Il avait alors été condamné à payer une amende de 300 $.

Gimi Pelletier demeure détenu en attendant la suite des procédures. Le procureur de la Couronne, Me Marcel Guimont, s'est opposé à sa remise en liberté.

« C'est le risque de récidive et ce que le public bien informé en penserait s'il était remis en liberté, ça nuirait à l'administration de la justice », explique Me Guimont.

L'accusé sera de retour en cour le 6 septembre.

Gimi Pelletier est résident de la petite municipalité de Sainte-Perpétue, tout comme la victime, qui y habitait avec son conjoint et ses enfants.

Nika Morin, 43 ans, a été happée mortellement mercredi après-midi à Saint-Pamphile, dans la MRC de L'Islet. La femme marchait en bordure de la rue Principale avec une collègue, en revenant du travail, lorsque l'impact est survenu.

La dame travaillait depuis une dizaine d'années à l'école secondaire La Rencontre où elle était conseillère d'orientation. Son conjoint de même que leurs deux enfants fréquentent le même établissement.

Plus d'articles

Commentaires