Une résidente de Neuville a eu toute une frousse durant le temps des fêtes quand le thermostat de sa cuisine a subitement pris feu.

D’après les informations d’Olivier Lemieux

Heureusement, Natalie Saindon travaillait à son domicile au moment de l'incendie survenu le 22 décembre. Elle a utilisé du bicarbonate de soude pour éteindre le feu et a fermé l'alimentation électrique avant de composer le 911.

Le thermostat de marque Honeywell faisait l'objet d'un rappel de Santé Canada depuis 2011. La dame l'ignorait puisqu'elle a acheté sa maison il y a moins d'un an.

Peut-être que Santé Canada pourrait avoir un meilleur moyen de communication pour prévenir, pour informer les consommateurs.

Natalie Saindon

Après l'explosion de son thermostat, Natalie Saindon a publié sa mésaventure sur Facebook. Jusqu'ici, son histoire a généré plus de 18 000 partages.

Le rappel de Santé Canada touche plus de 240 000 thermostats Honeywell vendus entre 2000 et 2007. Le rappel a même été élargi en 2015, pour inclure des appareils de marque Maison, NOMA, RONA et UPM.

Danger réel

Santé Canada précise que les thermostats représentent un risque d'incendie et selon les pompiers qui ont répondu à l'appel de Natalie Saindon, le danger est bien réel.

Les pompiers m'ont même dit que l'année passée, il y a une maison qui y a passé pour des raisons similaires.

Natalie Saindon

« Un coup de chance »

La résidente de Neuville n'ose imaginer ce qui aurait pu arriver si le feu s'était déclaré en son absence. Elle se dit que quelqu'un, quelque part, doit veiller sur elle

« J'ai gagné à la loto. C'était vraiment un coup de chance », affirme NatalieSaindon.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine