Retour

Un tunnel piétonnier qui inquiète près de l'école Marie-Renouard

Des élèves de l'école primaire Marie-Renouard, située à Beauport, doivent traverser un tunnel piétonnier pour se rendre en classe. Toutefois, certains parents soulèvent plusieurs inquiètudes concernant ce passage de 40 mètres de long, peu éclairé et vandalisé.

Un texte de Jean-François Nadeau

Le tunnel passe sous l'autoroute Félix-Leclerc à la hauteur de la Place Alexandra. Pour les élèves qui habitent au sud de l'autoroute, il n'y a pas d'autre endroit pour traverser.

Les lumières qui l'éclairent sont aussi obstruées par de la peinture. Durant le passage de Radio-Canada, à la fin de la pause du midi, il n'y avait pas de surveillance à l'entrée ou à la sortie du tunnel pour assurer la sécurité des enfants.

Une situation qui inquiète Marina Parent. Sa fille sera en première année en septembre prochain et elle devra traverser le passage pour se rendre à l'école.

« Ça peut être très intimidant, surtout l'automne et l'hiver, où il fait noir tôt, dit-elle. Il n'y a pas beaucoup de lumières à l'intérieur. La moitié sont obstruées par de la peinture. Avoir des images aussi agressantes, ce n'est pas rassurant quand on est petit. »

Du côté nord, il y aussi un trou dans la clôture, assez grand pour que les enfants puissent passer.

« N'importe lequel des jeunes pourrait, tout d'un coup, décider de passer et se retrouver sur l'autoroute de la Capitale », soutient Marina Parent.

Surveillance et sécurité

La mère demande que le tunnel soit mieux entretenu, mieux éclairé et mieux déneigé l'hiver. Elle voudrait aussi qu'il y ait davantage de surveillance aux abords du passage piétonnier.

Mme Parent a contacté la Commission scolaire des Premières-Seigneuries pour faire part de ses inquiétudes.

Une vingtaine d'élèves traversent le passage piétonnier chaque jour. Le tunnel est utilisé depuis plusieurs années et la commission scolaire ne rapporte aucun incident jusqu'à présent.

Des mesures

À la suite d'appels de Radio-Canada, la Commission scolaire des Premières-Seigneuries assure tout de même que des mesures seront prises pour que le chemin soit plus sécuritaire.

« On nous a identifié des problèmes de déneigement l'hiver et des problèmes d'eau au printemps et aussi en ce qui a trait à l'éclairage, mentionne la secrétaire générale, Martine Chouinard. Immédiatement, dès qu'on a été informés de cette situation-là, on a entrepris des discussions avec les partenaires concernés. »

Comme il passe sous l'autoroute, il est à la fois sous la responsabilité de la Ville de Québec et du ministère des Transports. La commission scolaire les a contactés pour s'assurer que le tunnel soit bien entretenu. De la surveillance pourrait aussi être ajoutée.

« Est-ce qu'on peut améliorer nos façons de faire? Fort probablement. On peut avoir, par exemple, des services de valels. Ce sont de petits brigadiers dans nos écoles, qui vont accompagner les enfants », ajoute-t-elle.

D'autres mesures pourraient aussi être envisagées avec la direction de l'école Marie-Renouard.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle