Retour

Un voyeur reconnaît avoir épié ses collègues

Un employé d'un restaurant de Saint-Jean-Chrysostome à Lévis a reconnu avoir installé une caméra dans les toilettes du commerce pour filmer ses collègues féminines alors qu'elles enfilaient leur uniforme.

Un texte de Yannick Bergeron

Marc-Antoine D'Astous a été congédié du Burger King après la découverte du dispositif dans les toilettes mixtes des employés. C'est une de ses collègues qui a trouvé la caméra en remarquant qu'une tuile du plafond était déplacée.

La jeune femme n'a pas eu à chercher longtemps pour retrouver le suspect. Le jeune homme de 20 ans s'était filmé alors qu'il installait l'appareil.

Marc-Antoine D'Astous a prétendu qu'il avait installé le dispositif pour élucider un vol dont il aurait été victime. Les policiers ont rapidement conclu qu'il ne s'agissait pas d'une affaire de voleur, mais bien de voyeur.

Confronté par les enquêteurs, le jeune homme sans antécédent a rapidement avoué ses torts. Il a assuré qu'aucune image filmée n'a été conservée.

À la suggestion des avocats de la Couronne et de la défense, il est condamné à 75 heures de travaux communautaires. Marc-Antoine D'Astous s'est déniché un emploi dans un autre établissement de restauration rapide.

Il sera soumis à une probation de deux ans pendant laquelle il devra suivre une thérapie si son agent de probation le croit nécessaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine