Retour

Une activité de tir offerte durant la semaine de relâche dénoncée

Une citoyenne a porté plainte à la Ville de Québec pour dénoncer une activité de tir au pistolet offerte gratuitement durant la semaine de relâche. Les jeunes à partir de 14 ans peuvent s'initier au tir à l'arme de poing dans le cadre du Festival de la jeunesse de Beauport. En tout, la Ville a reçu trois plaintes à ce sujet.

Selon ce qu'on peut lire dans la brochure de la Ville de Québec, chaque participant aura la possibilité de se familiariser avec des pistolets et revolvers de calibre 22, 9 mm et 38.

L'activité, qui dure environ une heure, est offerte les 28 février, et les 5 et 6 mars. Les jeunes sont accompagnés d'un officiel pendant toute la durée du tir.

Jacinthe Thériault-Fortier trouve inacceptable que la Ville propose une activité, qui selon elle, banalise la violence.

« Ça banalise ça et c'est déjà tellement banalisé dans les émissions de télévision. Là, on fait un pas de plus en disant : "apprends aussi à t'en servir, apprends comment ça fonctionne" », déplore la mère de famille.

Tir sportif

La Ville soutient pour sa part que l'activité organisée par le Club de tir de Beauport vise la promotion du tir sécuritaire sportif.

Elle ajoute que les séances sont encadrées par des officiels de tir qualifiés par la Fédération québécoise de tir agréés par le Bureau des armes à feu et que les parents peuvent y assister.

La programmation est approuvée par le directeur des loisirs de l'arrondissement de Beauport.

Le camp est offert depuis 2006 durant la semaine de relâche.

Plus d'articles