« J'aime beaucoup manger le sirop d'érable avec le pain », lance Milene Cruz en riant. La Brésilienne participe à l'une des premières virées « Vivre Québec », une initiative du Centre Mgr Marcoux qui vise à faire découvrir les quartiers de la ville aux nouveaux arrivants.

Le programme, mis sur pied dans les dernières semaines à Québec, a pour objectif d'accélérer l'intégration, mais aussi de les encourager à s'établir ici pour de bon, explique le président du Centre Mgr Marcoux, Stéphane Viau.

« Vivre Québec », c'est une promenade d'environ deux heures dans des quartiers pour apprendre à les découvrir et à les apprécier. Il est question notamment d'histoire, de culture, de gastronomie.

Le programme propose cinq différents parcours, soit le Vieux-Québec, le Petit-Champlain, le Vieux-Port, Montcalm ou encore de prendre le traversier pour découvrir le secteur de la rue Saint-Laurent à Lévis.

Pour les immigrants comme Milene Cruz, c'était l'occasion de se sucrer le bec, mais aussi de découvrir la porte sainte de la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec.

Dans le cadre de sa balade de deux heures dans le Vieux-Québec, elle a aussi exploré la terrasse Dufferin, l'hôtel de ville, le Château Frontenac ainsi que plusieurs boutiques, cafés et restaurants.

Milene Cruz a aussi pu pratiquer son français. La mère de deux enfants se plaît bien dans sa ville d'adoption. Elle s'y sent en sécurité, dit-elle.

C'est une qualité de la ville qu'on a tendance à oublier, croit le maire de Québec, Régis Labeaume, qui est venu rencontrer les participants.

« Ce que je retiens le plus souvent quand je discute avec des immigrés brésiliens, c'est qu'ils parlent de sécurité. La ville de Québec est sécuritaire », affirme-t-il.

Régis Labeaume voit d'un bon oeil l'arrivée de ce programme « parce qu'il va plus loin que la francisation »; il favorise l'intégration.

« Je suis certain que c'est plus durable. Ce sont des gens qui vont rester », assure-t-il.

La Ville a investi 25 000 $ dans « Vivre Québec ».

Plus d'articles