Elle ne compte peut-être que trois membres, mais la Brigade herbe à poux est à l'oeuvre à Québec pour permettre aux personnes atteintes du rhume des foins de passer un meilleur été.

« On fait de la sensibilisation, on fait des corvées d'arrachage aussi et on va faire des formations pour que les gens reconnaissent cette plante-là qui cause le rhume des foins », explique le brigadier François-Javier Beaumont-Valdés.

« On trouve l'herbe à poux principalement sur les terrains non entretenus. Ce n'est pas une plante qui aime la compétition. On va la trouver sur les bordures de routes, de chemins de fer, de pistes cyclables », indique sa collègue Simone Lavoie-Racine.

La période de floraison de la plante nuisible n'est que dans plusieurs semaines, mais il faut s'affairer dès maintenant, assurent les membres de la brigade.

« La floraison va commencer à peu près à la mi-aôut et on veut éviter que la plante monte en fleur et qu'elle propage son pollen », détaille Noah Rouyère, l'un des membres de la brigade qui sillonne la ville à vélo.

Activités de formation

La brigade offre également des activités de formation pour démystifier ladite plante. Au premier chef, il faut clarifier le flou qui persiste chez certains entre l'herbe à poux et l'herbe à puce.

« Le nom est similaire et les gens se mélangent beaucoup. L'herbe à poux, c'est une plante qui est allergène à cause du pollen. L'herbe à puce, c'est une plante qui va causer des dermatites à la peau quand on la touche », précise Noah Rouyère.

Il est possible d'arracher l'herbe à poux à mains nues, et ce, sans danger, lancent les membres de la brigade. Raison de plus pour que tous les citoyens mettent la main à la pâte.

« À trois personnes, on ne peut pas couvrir tout le territoire de la Ville de Québec, alors on a besoin de l'aide de tout le monde. Comme ça, on apprend à leur montrer c'est quoi et que c'est sans danger », conclut Noah Rouyère.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine