Retour

Une campagne de publicité pour inciter les jeunes à voter

Lors des élections de 2018 au Québec, les 18-34 ans représenteront le tiers de l'électorat. Un poids politique considérable, mais qui ne se matérialisera que s'ils se rendent aux urnes. Dans l'espoir de stimuler leur participation, le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) lance une campagne de publicité atypique qui cible les futurs électeurs.

« Compte tenu du taux de participation des jeunes, qui est très faible, voire alarmant dans certaines régions, on s’est dit il faut leur parler », lance le directeur général des élections du Québec, Pierre Reid.

La campagne de publicité À ton tour, qui doit durer trois ans, détonne par rapport aux communications habituelles du DGE.

À 17 ans et demi, tous les jeunes Québécois recevront dorénavant une lettre rédigée au « tu », qui vise à leur faire prendre conscience de leur poids politique. « Ton avenir t’appartient. À ton tour, façonne le monde à ta manière! » peut-on lire dans la lettre.

Exit l’ancien avis laconique qui informait simplement les jeunes de leur inscription sur la liste électorale permanente. Le DGEQ veut maintenant stimuler leur participation en piquant leur curiosité.

La nouvelle lettre comprend un code d’accès à un site web exclusivement destiné aux nouveaux électeurs. On y retrouve plusieurs citations et des vidéos de jeunes qui parlent de leur conception de la démocratie.

Vidéo : Directeur général des élections du Québec

Le DGEQ qualifie le contenu d’« éclaté » et s’en montre fier : il a donné tout l’espace aux jeunes pour qu’ils s’expriment sans filtre.

Ils n'ont pas un texte imposé. Ce sont leurs propres paroles, leurs propres idées, leurs propres citations. On voulait que ce soit des jeunes qui s'adressent à des jeunes.

Pierre Reid, directeur général des élections du Québec

Sur le site, les jeunes ont aussi la possibilité d’entrer leur numéro de téléphone cellulaire ou leur adresse courriel. Le jour de l’élection, le DGEQ leur enverra une alerte pour leur rappeler de se rendre aux urnes.

Seulement 58 % des 18-34 ans ont voté aux élections provinciales de 2014, comparativement à 71 % pour l’ensemble de la population.

Le DGEQ veut briser cette tendance dès 2018 et croit que la campagne À ton tour y contribuera, puisque jusqu’à 100 000 jeunes seront touchés chaque année.

Quand le jeune vote pour la première fois, il est porté à garder l'habitude d'aller voter par la suite.

Pierre Reid, directeur général des élections du Québec

Le DGEQ assure que d’autres initiatives verront le jour au cours des prochaines années. Il a d’ailleurs amorcé une tournée des régions qui s’échelonnera jusqu’en 2018 et au cours de laquelle il rencontrera des jeunes de partout au Québec.

« Pas de recette magique »

Le titulaire de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires à l’Université Laval, François Gélineau, salue la nouvelle campagne du DGEQ.

Dans une étude récente, il s’inquiétait du déclin de la participation électorale des jeunes au Québec depuis 1985, et particulièrement de la participation des jeunes qui habitent en milieu rural.

François Gélineau croit cependant que la campagne À ton tour ne suffira pas, à elle seule, à renverser la tendance.

La participation électorale, il n'y a pas de recette magique. Il n'y a pas une seule mesure qui va permettre [...] d'augmenter le taux de participation électorale de 15 ou 20 points de pourcentage.

François Gélineau, titulaire de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires à l'Université Laval

À son avis, il s’agit d’une responsabilité partagée par l’ensemble de la société, y compris par les partis politiques. Ces derniers, note François Gélineau, n’ont pas su parler aux jeunes au cours des dernières années.

« Les partis politiques vont s'adresser à leur électorat. Et jusqu'à maintenant, démographie oblige, l'électorat était principalement composé de baby-boomers, de gens de la génération X, donc c'est un électorat assez âgé », constate-t-il.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité