Retour

Une chaîne humaine pour sauver le Centre Durocher

Même si les travaux de démolition du Centre Durocher ont commencé, une trentaine de manifestants ont formé une chaîne humaine, jeudi matin, dans l'espoir de sauver l'édifice du quartier Saint-Sauveur.

« On veut faire part à la population de notre désarroi et déplorer l'attitude du maire qui est inacceptable en démocratie en 2016 », affirme le coordonnateur du Comité des citoyens du quartier Saint-Sauveur, Éric Martin.

Les manifestants répètent qu'ils ne souhaitent pas que leur centre communautaire soit converti en une soixantaine de logements sociaux et en un point de service de la bibliothèque de Québec. Ils refusent de croire qu'il est trop tard pour sauver « le coeur du quartier. »

Le Comité de citoyens de Saint-Sauveur réclame la présence du maire Régis Labeaume pour discuter d'autres solutions lors d'une rencontre prévue le 18 octobre avec les pères Oblats, fondateurs du Centre Durocher.

« La Ville doit respecter le contrat des Oblats sur lequel il est stipulé que ça doit être un lieu public et communautaire. La Ville de Québec n'a pas consulté la population. Elle n'est pas en droit de détruire un bâtiment patrimonial de cette façon », explique Éric Martin.

Le Centre communautaire Durocher a été fondé par les pères Oblats au début des années 50 pour créer un lieu de rassemblement dans Saint-Sauveur. L'immeuble a été cédé en 1977 à condition que sa vocation communautaire soit poursuivie. Bien avant la construction du Centre Durocher, le site accueillait le marché public du quartier.

Le père Guy Fortin de la communauté des Oblats affirme que le projet annoncé « respecte un peu cette volonté », mais pas complètement.

Un sondage contesté

Avant de s'envoler pour la Louisiane mercredi, le maire Labeaume a affirmé qu'un sondage Léger mené cet été prouvait qu'une majorité de citoyens étaient d'accord avec la conversion du Centre Durocher. Le projet obtiendrait un appui de 63 % des répondants.

Selon le comité des citoyens du quartier cependant, la question était « biaisée » et ne « proposait aucune autre option » que de démolir le Centre Durocher pour construire des logements sociaux.

Malgré la présence des citoyens devant l'édifice ce matin, l'accès au chantier n'a pas été bloqué. Les travaux de démolition se poursuivent à l'intérieur du bâtiment pour l'instant. Le démantèlement s'échelonnera sur plusieurs semaines.

Le Comité des citoyens du quartier Saint-Sauveur promet d'être présent au prochain conseil municipal, lundi prochain, pour interpeller le maire Labeaume.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque