Retour

Une communauté religieuse ferme son cimetière: 601 dépouilles à exhumer

La communauté religieuse des Soeurs servantes du Saint-Coeur de Marie de Beauport se prépare à un déménagement hors du commun, alors qu'elle souhaite le déplacement de 601 sépultures de religieuses.

Un texte de Yannick Bergeron

La congrégation qui quittera son couvent de l'avenue des Cascades s'adresse à la Cour supérieure pour obtenir les autorisations nécessaires afin de réaliser cette tâche aussi gigantesque que délicate.

Les travaux doivent débuter en septembre.

Dans la requête, l'économe provinciale de la communauté Soeur Gilberte Laflamme précise que les travaux pourraient s'échelonner jusqu'en 2020 « en raison du grand nombre de dépouilles et ossements à exhumer ».

Le document transmis à la cour comprend la liste des 601 religieuses mortes entre 1941 et 2016, qui font l'objet de la demande.

Les restes des religieuses seront par la suite inhumés au cimetière Saint-Charles de Québec, dans un lot commun.

L'entreprise funéraire du Cimetière Saint-Charles a obtenu le contrat pour récupérer les dépouilles et les transporter à leur nouveau lieu de repos pour les y enterrer.

Le diocèse de Québec a donné son accord à ce déménagement.

Ces travaux sont rendus nécessaires puisque la communauté a conclu une entente pour la vente de son couvent, incluant le terrain du cimetière.

Avec les Ursulines

Les quelque deux cents membres des Soeurs servantes du Saint-Coeur de Marie qui habitent toujours la maison mère de Beauport doivent pour leur part déménager cet automne.

Elles seront relogées aux Jardins d'Évangéline, une résidence privée pour personnes âgées où les Ursulines ont aussi élu domicile.

Requête entendue jeudi

Un juge de la Cour supérieure entendra la requête pour le déménagement du cimetière jeudi matin.

Il doit évaluer certains éléments avant de donner son accord, notamment les informations dévoilées par la congrégation à savoir « qu'aucune des personnes n'est décédée d'une des maladies contagieuses énoncées dans la Loi sur les inhumations et les exhumations ».

Plus d'articles