Retour

Une conférence sur les coulisses de La grande traversée

Christine Savoie a effectué La grande traversée, en 2016; pendant 55 jours, elle a navigué entre La Rochelle et Québec pour reproduire le périple des colons français. Aujourd'hui, l'Acadienne raconte les moindres détails de son expédition dans une conférence qui sera de passage à Québec en mars.

« La grande traversée, c’est l’expérience d’une vie! », lance Christine Savoie. Aux côtés de 9 autres participants, elle a franchi 5100 kilomètres à bord d’un grand voilier trois-mâts, dans des conditions de l’époque coloniale.

« J'en suis sortie plus forte, avec une plus grande confiance en moi, confie-t-elle. C'est dans l'adversité qu'on se rend compte qu'on est beaucoup plus fort. »

Répondre aux questions

Christine Savoie sait que le public a suivi son périple à travers les épisodes diffusés sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé. Mais il y a bien des choses que les gens n’ont pas pu voir; c’est pour ça qu’elle a cru bon offrir une conférence.

Si elle aborde brièvement l’histoire de la Nouvelle-France ainsi que ce qui l’a poussé à participer à La grande traversée, son but demeure de répondre aux questions, Les sujets possibles sont nombreux : mal de mer, hygiène, esprit d’équipe, nourriture, etc.

« Morue salée, lard salé, légumineuses séchées, pain marin » : quand elle se remémore la courte liste des aliments qu’elle avait sous la main, Christine Savoie se souvient qu’il fallait faire preuve de créativité au fourneau.

Cuisiner au charbon

De plus, la cuisine se faisait au charbon, à bord du grand voilier. L’habit qu’elle portera pour livrer sa conférence en témoigne, car c’est celui-là même qu’elle a porté pendant la traversée.

Il était tout blanc au départ; aujourd’hui, il tire davantage sur le gris. « À force de cuisiner dans la suie, ça donne ça! », rigole-t-elle.

Plus d'articles