Retour

Une coop veut réinventer les soins de proximité à Sainte-Brigitte-de-Laval

Offrir des soins de santé de proximité adaptés aux petits milieux sans « être à la merci du réseau et des mégacliniques », c'est le défi que s'apprête à relever une coopérative de santé qui ouvre ses portes mardi à Sainte-Brigitte-de-Laval, au nord de Québec.

« Les mégastructures comme celles qu’on essaie d’implanter un peu partout, ce n’est pas adaptable à notre réalité […] Alors on a décidé de s’offrir collectivement un centre pour répondre aux besoins de notre communauté », raconte Véronique Loubier, coordonnatrice des services coopératifs et complémentaires à la Coop Santé SBDL.

Privés de services de santé de proximité depuis plus de 12 ans, les résidents de Sainte-Brigitte-de-Laval doivent souvent parcourir plusieurs dizaines de kilomètres pour consulter un médecin ou un autre spécialiste de la santé, que ce soit à l’urgence ou dans une clinique sans rendez-vous.

« Ce n’est pas une formule qui permet un suivi, la prise en charge de l’individu lorsqu’on consulte au sans rendez-vous tout le temps, soutient Mme Loubier. On ne fait plus de prévention, on n’a pas en tête tous les aspects de la santé de la personne, que ce soit affectif, psychologique, santé physique. »

Une approche globale

Pour y remédier, la Coop Santé SBDL souhaite offrir à la population de Sainte-Brigitte-de-Laval et des environs des soins dans une douzaine de disciplines de la santé tels que la psychologie, les soins infirmiers, l’orthophonie et la physiothérapie en préconisant une approche globale et préventive.

« Notre but, ce n’est pas d’être un concurrent, un compétiteur du réseau, mais de s’insérer dans la ligne des services pour dire : “Regarde, actuellement, tu ne dessers pas ma population, j’ai un lieu, je peux les desservir, qu’est-ce que je peux faire pour être un partenaire dans la ligne de service avec toi?” », explique Véronique Loubier.

On souhaite de développer un nouveau modèle pour les petits milieux, qui ne doivent pas être à la merci du réseau ou des mégacliniques qui ne peuvent pas offrir des services.

Véronique Loubier, coordonnatrice des services coopératifs et complémentaires à la Coop Santé SBDL

Médecins recherchés

Pour l’instant, la Coop Santé SBDL entreprend ses activités sans compter sur les services d’un médecin. Des négociations sont toutefois en cours pour qu’un médecin vienne « se greffer » à l’équipe de spécialistes au cours de la seconde des trois phases de développement du projet.

« La formule a séduit des médecins, assure Véronique Loubier. On a senti, nous aussi, l’espèce de fatigue de ce que le réseau offre actuellement. Les ressources ont envie de faire la santé autrement et de revenir un peu à l’arrière, à la médecine de proximité, d’aller vers les gens. »

Les services de la Coop Santé SBDL seront offerts à toute personne qui souhaite devenir membre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine