Retour

Une dernière cigarette sur la terrasse du Pub Limoilou

Sur la terrasse du Pub Limoilou, Claude Gélinas et son voisin de table, René Roy, fument une cigarette en regardant passer les piétons. Demain, cette routine quotidienne deviendra illégale avec l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer sur les terrasses.

Un texte de Maxime Corneau

Les nouvelles dispositions de la Loi sur le tabac passent très mal pour les deux comparses. « C'est un règlement de fou », lance d'emblée Claude, un septuagénaire qui n'a pas la langue dans sa poche.

« Je vais aller ailleurs, dans la ruelle en arrière », dit-il. Pas question pour Claude Gélinas de profiter de l'occasion pour écraser pour de bon. « Je ne m'empêcherai pas de fumer certain, c'est garanti ».

René Roy croit pour sa part que les nouvelles dispositions vont trop loin. « Ça devrait être le choix du propriétaire et non pas un règlement », dénonce-t-il.

« Je ne trouve pas ça logique qu'on empêche de fumer, surtout sur une terrasse où personne ne mange », explique René en montrant du doigt les tables vides.

Lise Caron, la serveuse, écoute la complainte des deux hommes avec un sourire en coin. Elle croit qu'ils expriment ce que la majorité des clients du bar de quartier pensent tout bas. « Je te dirais que pendant la journée, 80 % de nos clients fument, c'est beaucoup ».

René s'amuse d'entendre son ami dire qu'il ira fumer dans la ruelle. Pour lui, ce sera le banc de parc, situé à quelques mètres de la terrasse. Mais il est convaincu que les mégots s'accumuleront rapidement sur le trottoir.

« Ça va devenir une soue à cochons! », déplore-t-il.

D'ici l'interdiction, René et Claude continueront d'en griller quelques-unes, une bière à main. Déjà, la nostalgie s'installe sur cette terrasse de la 3e Avenue.

« Fumer ça amène un plaisir, pis une bière, ça amène un plaisir. Ça va ensemble! », conclut René Roy.

Le nouveau règlement entre en vigueur le 26 mai.

Plus d'articles

Commentaires