Retour

Une deuxième administration de naloxone à Québec en trois jours

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a eu recours pour la deuxième fois en trois jours à la naloxone, un antidote contre les surdoses aux opioïdes, pour venir en aide à une femme en détresse dans le quartier Saint-Sauveur.

Les policiers ont reçu un appel vers 0 h 20 concernant une femme de 26 ans en arrêt cardio-respiratoire « qui aurait consommé des stupéfiants », indique le lieutenant Jean-François Michaud.

Elle était couchée sur le trottoir de la rue Châteauguay à l'arrivée des policiers.

Après des massages cardiaques, un policier lui a administré une dose de naloxone. « Lorsque les paramédics arrivent, ils constatent que la dame avait un faible pouls. Elle a été transportée à l’hôpital et elle est présentement hors de danger, dans un état stable », précise M. Michaud.

Le policier souligne toutefois qu'il est « impossible de savoir si la naloxone a été ou non efficace », puisque le type de stupéfiant consommé n'a pas encore été validé.

Mercredi soir, le SPVQ avait aussi administré l'antidote pour sauver une femme d'une surdose de drogue dans le secteur de Sainte-Foy.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine