La paroisse Saint-Charles-Borromée a obtenu la certification « verte » pour son église qui prône la protection de l'environnement. L'efficacité énergétique et la récupération sont au cœur des préoccupations du comité de l'environnement de la paroisse.

Enregistrée au réseau des Églises vertes du Québec, la paroisse Saint-Charles-Borromée s'est engagée à éveiller les consciences selon les préceptes de la tradition chrétienne.

Les appels à la protection de la planète se reflètent dans les bulletins paroissiaux et même dans les liturgies lors de la messe le dimanche, mentionne le vicaire Roger Labbé.

« Quand l'occasion s'y prête, on fait référence au respect de l'environnement. La création, c'est un don de Dieu, alors je me dis comme chrétien, ensemble, on doit faire notre petite part. »

Biénergie pour le chauffage

Pour être église verte, il faut mettre en place un comité qui va se soucier de porter des actions environnementales.

Anne Malouin, animatrice pastorale, mentionne que l'efficacité énergétique a été l'un des premiers gestes posés par le comité.

« Nos fournaises sont au gaz naturel et il y a de la biénergie, donc il y a de l'électricité. […] La seule chose qui est rejetée dans l'environnement, c'est de la vapeur d'eau ».

Des bacs bleus sont mis en place pour le recyclage entre autres des feuillets paroissiaux et pour le nettoyage, que des produits bio dégradables sont utilisés.

Vin de messe bio

L’utilisation de contenants en styromousse est évitée le plus possible et le café équitable est encouragé lors des réunions. Même le vin de messe est certifié biologique.

« C’est du vin sans additif qu'on achète près de nous, donc moins de transport. On respecte l'environnement », souligne le vicaire.

Et pour monter la crèche, c'est toujours les mêmes les mêmes décorations qui sont réutilisées.

Le sapin pour sa part est artificiel. Au bout de 20 ans, son empreinte écologique est moins importante qu'un sapin naturel, fait valoir le comité de l’environnement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine