Retour

Une entreprise de Lévis construira le Complexe aquatique

L'entreprise de Lévis Ronam Constructions a remporté l'appel d'offres pour la construction du Complexe aquatique multifonctionnel qui doit voir le jour dans le secteur Saint-Nicolas en juin 2019.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

« Beaucoup de fierté et d’engouement régnaient au bureau quand on a su la nouvelle parce que, nous-même, on va être des usagers du projet. C’est plus motivant », relate la directrice du développement des affaires et de l’estimation chez Ronam, Karine Bourque.

La firme de Lévis a obtenu le contrat pour un montant d’un peu plus de 24 M $ de dollars détrônant ainsi de grands joueurs comme Pomerleau et EBC. Un total de sept entreprises a soumissionné sur le projet.

« C’est de plus en plus commun de les avoir comme compétiteur et, de plus en plus, on remporte les contrats. Ça donne confiance en nos moyens », se réjouit Mme Bourque.

Le projet est évalué à 35,5 M $. Le volet aquatique du projet représente un investissement de 28,5 M $ qui est assumé à 50 % par Québec et Ottawa. La Ville de Lévis finance à part entière l’ajout d’une salle communautaire et de quatre studios de danse pour une somme de 5 M $. Un autre 2 M $ servira à l’achat d’équipements spécialisés requis dans l’établissement.

« C’est le plus gros équipement sportif jamais vu à la Ville de Lévis. Une piscine semi-olympique avec un bassin familial. C’est fort entendu. Enfin la construction commence », se réjouit le maire Gilles Lehouillier.

Le rez-de-chaussée accueillera un bassin sportif de 625 mètres carrés avec 10 couloirs de natation et un bassin récréatif de 400 mètres carrés avec des jeux d’eau et une glissoire. Le deuxième étage sera consacré au studio de danse et à la salle communautaire. Les gradins de la piscine seront également accessibles par le deuxième plancher.

« Il y a beaucoup de notions d’étanchéité et de gestion d’humidité. Pour nous ce sont des bons défis, mais on a déjà l’expérience en raison de nos réalisations antérieures », assure Karine Bourque.

Échéancier serré

La construction devrait débuter à la mi-avril pour se terminer en juin 2019. Même si ce délai laisse peu de marge de manœuvre, Ronam Constructions dit être conscient de l’importance du respect de l’échéancier pour la Ville de Lévis.

« On a beaucoup de ressource qui va être affectée au projet. On va mettre beaucoup d’énergie pour respecter l’échéancier », affirme M. Bourque.

Un suivi quotidien des travaux sera effectué. Ronam Constructions et ses sous-traitants précisent disposer d’effectifs supplémentaires qui pourront être affectés au projet au besoin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité