Retour

Une femme devra verser 11 300 $ à son ex-conjoint pour lui avoir transmis l’herpès

Une femme de 20 ans devra verser 11 300 $ à son ex-petit ami pour lui avoir caché qu'elle était porteuse de l'herpès alors que le couple avait des relations sexuelles.

Un texte de Yannick Bergeron

L'homme avait mis fin à la relation après avoir appris qu'il était porteur de l’herpès génital simplex de type 2. Il avait ensuite décidé de poursuivre son ex-conjointe devant la Division des petites créances de la Cour du Québec pour les torts physiques et psychologiques causés par la maladie.

La juge Hélène Carrier lui a donné raison vendredi. Le plaignant « doit et devra modifier ses attitudes et ses comportements sexuels. De plus, il devra composer avec la maladie dont il sera porteur sa vie durant et vivre avec l'angoisse de transmettre le virus », a-t-elle fait valoir.

La jeune femme s'est défendue en disant que, lors de leurs relations sexuelles, elle ne présentait aucune lésion et qu’ils utilisaient un condom lorsqu’ils avaient des rapports complets.

« Manque de prudence »

La juge note cependant que les deux jeunes gens « se connaissent à peine lors de leurs premiers rapports intimes qui ont eu lieu dès le premier soir de leur fréquentation ».

Elle tient donc le jeune homme en partie pour responsable, parce qu'il a « a manqu[é] de prudence, de vigilance et [a pris] certains risques en ne questionnant pas madame préalablement à leurs rapports intimes », écrit la juge Carrier.

Elle fixe à 25 % la part de la responsabilité du plaignant et réduit ainsi le montant qui lui est accordé.

Son ex-petite amie devra néanmoins lui rembourser ses frais médicaux et lui payer 10 000 $ à titre de dommages. Avec les frais de cour, l'étudiante de 20 ans est condamnée à lui verser un total de 11 300 $.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine