Retour

Une folle soirée à la finale de la Coupe Stanley

Un douzaine d'heures après avoir vu Alex Ovechkin et les Capitals soulever la Coupe Stanley, Frédéric Marquis réalise à peine l'ampleur du moment qu'il a vécu jeudi soir à Las Vegas.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Le responsable du programme de hockey du Blizzard du Séminaire Saint-François Frédéric Marquis et son collègue Richard Cauchon étaient dans la foule du T-Mobile Arena, domicile des Golden Knights pour le match numéro 5 de la finale de la Coupe Stanley.

Venus encourager Jonathan Marchessault et Maxime Lagacé des Golden Knights ainsi que Alex Chiasson des Capitals, trois anciens joueurs du Blizzard du SSF, Marquis et Cauchon ont en plus eu le privilège d’assister au couronnement de l’équipe championne de la Coupe Stanley.

« On pourra dire qu’on était dans l’aréna le soir que la Coupe Stanley a été remise. Je pense qu’on va plus le réaliser au retour. On a vraiment eu du fun. Ç’a été une très belle soirée », raconte-t-il.

Ambiance incroyable

Frédéric Marquis se souviendra longtemps de l’ambiance folle qui régnait autour de l’aréna avant le match et de l’euphorie qui a gagné les amateurs, une fois rendus à l’intérieur de l'amphithéâtre.

« J’ai été surpris de voir le nombre de partisans des Capitals. Je dirais que le tiers de la foule était en rouge. »

Rencontre avec Alex Chiasson

Frédéric Marquis et Richard Cauchon ont eu la chance de descendre au niveau de la glace pour rencontrer Chiasson après la victoire des Caps.

« Il y avait beaucoup de monde sur la glace et on a croisé du regard le père d’Alex. Et là, Alex est venu nous voir. On l’a félicité. Il était très émotif, très heureux de la victoire. C’est un beau moment pour lui et on était bien fier et content d’être là pour lui dire un beau “bravo”. »

Alex Chiasson aura son nom sur la Coupe Stanley, même s’il n’a pas disputé de match durant la finale contre les Golden Knights.

« Quand c’est venu 4-3, il s’est habillé rapidement pour venir rejoindre ses coéquipiers sur la glace. On voyait qu’il aurait aimé participer un plus à la victoire des siens. Mais comme il nous a dit, pour le bien de l’équipe, des fois, il faut faire notre part, chacun à son rôle à faire. »

Une pensée pour Maxime et Jonathan

Frédéric et Richard auraient aimé rencontrer les deux autres joueurs anciens de leur programme de hockey, mais malheureusement le rendez-vous avec les deux hockeyeurs du clan perdant ne s’est pas concrétisé.

Jonathan Marchessault et Maxime Lagacé ont retraité au vestiaire aussitôt la poignée de main traditionnelle terminée.

« On voyait qu’ils étaient très déçus. Les joueurs ont tout donné. Je pense que c’est pour ça qu’ils sont partis après. Il y avait beaucoup d’émotion dans l’air. »

Plus d'articles