Retour

Une gardienne abandonne une fillette de 3 ans

Frustrée de ne pas avoir été payée avant le début de son quart de travail, une gardienne a tout simplement laissé à elle-même la fillette de trois ans dont elle devait prendre soin.

Un texte de Yannick Bergeron

Cynthia Lachance, 24 ans, a plaidé coupable à une accusation d'abandon d'enfant vendredi matin au palais de justice de Québec

En janvier 2016, une mère de famille voit dans un dépanneur de Beaupré une annonce de Cynthia Lachance qui offre ses services de gardienne. La mère communique avec elle et les deux femmes s'entendent.

Le 28 janvier 2016, la mère va chercher Cynthia Lachance et la ramène chez elle pour qu'elle prenne soin de la fillette pendant toute la soirée.

Après avoir donné les consignes d'usage et préparé le souper, la mère indique son numéro de cellulaire à la gardienne. Elle quitte la résidence vers 18 h et prévoit revenir à minuit.

« À son retour, vers minuit moins dix, sa jeune fille de trois ans est seule au salon, en train de jouer sur une tablette numérique », a indiqué le procureur de la poursuite, Régis Juneau, lors de l'audience.

Fillette affamée

La fillette indique alors qu'elle ne sait pas où est sa gardienne, qu'elle n'a pas mangé et a faim. La mère communique avec la police qui va procéder deux jours plus tard à l'arrestation de la femme.

Cynthia Lachance a alors indiqué aux policiers qu'elle avait quitté la résidence parce qu'elle ne se sentait pas bien et qu'elle était frustrée que la mère n'ait pas voulu la payer avant de partir pour sa soirée.

Après avoir subi un examen psychiatrique pour déterminer son état mental au cours des dernières semaines, les médecins ont conclu que la gardienne était tout à fait consciente de ses actes au moment du crime.

Elle a donc plaidé coupable à l'accusation « d'avoir abandonné un enfant de manière à ce que la vie de cet enfant ou sa sécurité soit mis en danger ».

Cynthia Lachance reviendra devant le juge à la fin du mois d'octobre pour la détermination de sa peine.

La femme qui habite maintenant à Québec n'a pas le droit de garder d'enfant depuis le début du processus judiciaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine