Une golfeuse de Québec, Anne-Catherine Tanguay, a obtenu dimanche son laissez-passer pour évoluer dans la LPGA en 2018.

Un texte d’Alain Rochefort

Ce privilège lui est accordé parce qu’elle terminera assurément la saison 2017 dans le top 10 du circuit Symetra. Or, les dix meilleures golfeuses au classement ont droit à cette promotion convoitée.

« Je suis soulagée, excitée et épuisée! Ma victoire il y a un mois et mon excellent début de saison m’ont permis d’être ici aujourd’hui et recevoir mon statut complet pour la LPGA », a commenté la golfeuse.

L’athlète de 26 ans occupait le 7e rang du classement général avant le dernier tournoi de la saison qui se tient à Daytona Beach, en Floride, ce week-end.

Avec une ronde à disputer lundi, elle détient la 23e place de la compétition écourtée par la pluie grâce à des cartes de 71 et 73.

Une mauvaise performance sur le terrain lundi ne l'empêchera pas de faire le saut dans la LPGA l’an prochain, tel que l’explique fièrement son gérant, cadet et conjoint, Jean-Hubert Trahan.

« En commençant le tournoi de Daytona, un seul scénario pouvait sortir Anne-Catherine du top 10, mais ce scénario-là est tombé quand une des filles [qui pouvaient la rejoindre au classement] n’a pas fait la cut. Le pire classement qu’Anne-Catherine peut avoir maintenant est 10e », raconte-t-il.

Pas une première

La golfeuse de Québec n’en sera pas à ses premiers pas dans la LPGA. Elle a disputé dix tournois sur ce réputé circuit en 2016. Sa meilleure performance fut une 44e place au Manulife Classic, en banlieue de Toronto.

La saison de la LPGA commence traditionnellement aux Bahamas avec le Pure Silk Classic à la fin janvier.

Anne-Catherine Tanguay vise également une première participation aux Jeux olympiques, à Tokyo en 2020.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine