Des propriétaires de Toronto ont pu retrouver leur chatte Mademoiselle perdue lors des vacances sur la Côte-de-Beaupré, en août dernier, grâce à une micropuce, un dispositif que la Société protectrice des animaux (SPA) encourage à implanter dans les animaux de compagnie.

C'est en nettoyant et en soignant la chatte errante récupérée vendredi dernier que la SPA de Québec a découvert la micropuce. Les techniciennes ont rapidement pu faire le lien avec les propriétaires de l'animal.

« On a un numéro qui apparaît, c'est le numéro qui correspond, on fait la recherche avec le numéro qui nous donne des appels du propriétaire, à ce moment-là, on les appelle », explique la technicienne Cathy Bérubé.

Le propriétaire de Mademoiselle, Michael Barber, a reçu l'appel avec soulagement. M. Barber a fait la route depuis Toronto jeudi pour retrouver son animal.

« Je suis content, soulagé, parce que nous croyions vraiment l'avoir perdue [traduction] ».

Depuis le mois de mars dernier, la SPA de Québec insère des micropuces pour tous les chats et chiens qu'elle recueille.

Le système universel responsabilise les propriétaires, fait valoir June Gormley, chargée de projet communication, marketing à la SPA de Québec.

« Il [le propriétaire] ne peut pas se débarrasser de l'animal, il est toujours relié à lui, dû au fait que quand l'animal est adopté ici, la micropuce va le "linker" au nom, à l'adresse et aux coordonnées du propriétaire. »

La micropuce est un moyen d'identification complémentaire au médaillon quand ce dernier est perdu, souligne la SPA. Le dispositif n'agit pas comme un GPS pour localiser l'animal, mais permet plutôt de retrouver le propriétaire. La micropuce sous-cutanée doit être lue à l'aide d'un lecteur prévu à cet effet.

Plus d'articles