Retour

Une nouvelle épicerie 100% biologique et végane à Québec

Rendre accessible la nourriture végétalienne et offrir un environnement sans déchet, le tout en offrant uniquement des aliments biologiques. C'est le défi que se lancent Grégory Giron et sa conjointe dans leur nouveau projet : Les goumandises Louca.

Un texte de Claudine Pelletier Paquin

C'est au 778 rue Saint-Jean qu'ouvrira la petite épicerie le mois prochain. Quelques travaux, d'électricité notamment, sont effectués en ce moment afin de rendre l'ancien studio de tatouage fonctionnel pour accueillir le nouveau projet.

Le couple oeuvre dans le milieu de la restauration depuis maintenant 10 ans, et désire augmenter l'offre alimentaire pour les adeptes de végétalisme. Bien que ce mode de vie soit encore marginal, Grégory Giron a confiance au potentiel de son entreprise. « Dans mon entourage, ce n'est pas 100 % végétalien, mais les gens sont intéressés », dit-il.

C'est à travers la lecture que le couple de propriétaires s'est sensibilisé aux impacts de leur consommation de viande. Cela fait maintenant 4 ans que la petite famille a adopté un mode de vie végétalien. Ce dernier consiste à ne pas consommer des produits dérivés des animaux, que ce soit leur viande, ou tout ce qui entoure leur production, comme les produits laitiers.

Le zéro déchet

Les gourmandises Louca s'inscrivent dans le mouvement zéro déchet, de plus en plus populaire, mais encore méconnu à Québec, affirme Grégory Giron. Cela consiste à utiliser des plats réutilisables, que les clients amènent eux-mêmes, et à prendre seulement la nourriture désirée, vendue en vrac.

L'absence d'emballage est un moyen concret de réduire son empreinte écologique. Des plats vides seront également offerts sur place, pour ceux qui auront oublié les leurs.

« On va offrir des légumineuses, des pâtes, des céréales, des fruits séchés, du thé, des épices en plus d'huiles de tournesol et d'olive », énumère le propriétaire. Autre particularité, l'épicerie offrira des fruits et légumes frais d'un maraîcher local, dès juin prochain.

Une offre complémentaire

Les propriétaires offriront des produits locaux, « le plus souvent possible » explique Grégory Giron. La nouvelle épicerie offrira également un comptoir de nourriture végane à consommer sur place, où quelques places assises seront disponibles.

« Les gens pourront l'emporter en formule zéro déchet aussi », explique Grégory Giron. Ils pourront alors apporter leurs propres plats ou encore utiliser les plats biodégradables offerts sur place.

Contrairement à l'épicerie sans déchet située sur la 3e avenue à Limoilou, Grégory Giron souligne qu'il offrira uniquement des aliments 100 % biologiques , et un comptoir de prêt-à-manger végétalien. Le propriétaire affirme ne pas vouloir compétitionner les institutions déjà en place, mais plutôt être complémentaire à leur offre de service.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine