La monumentale sculpture L'éléphant spatial, de Salvador Dali, passera l'été à Québec, devant le Château Frontenac.

Un texte de Valérie Cloutier

L'oeuvre d'une valeur de 3,6 millions de dollars a été installée mardi. Elle trônera sur la terrasse Dufferin jusqu'à la fin du mois d'octobre.

Il s'agit de l'oeuvre numérotée quatre d'une édition de huit du célèbre bronze créé en 1980.

Le directeur de la Galerie d'art du Château Frontenac, Sylvain Fortier, a réservé l'oeuvre dès l'automne dernier auprès du collectionneur italien qui détient les droits sur la sculpture.

« Ç'a été beaucoup d'effort et de stress aussi pour faire venir cette pièce. Elle est très en demande, L'éléphant spatial, dans d'autres galeries ».

L'été passé, une autre sculpture imposante de Dali intitulée Alice au pays des merveilles avait passé l'été devant le Château Frontenac. Plus de 16 000 personnes ont ainsi visité l'exposition Picasso, Dali et Riopelle en 2016.

Celle-ci est présentée pour une deuxième année consécutive à la Galerie du Château. Elle accueille une vingtaine de sculptures en bronze de Dali en format galerie, dont L'éléphant spatial et plus encore.

« On a plus d'oeuvres graphiques signées par Dali cette année : des lithographies, des gravures et des eaux-fortes, énumère Sylvain Fortier. Également, on a plusieurs bronzes de la collection privée de la veuve de Riopelle et des oeuvres de Picasso. »

Un périmètre de sécurité autour de l'oeuvre pourrait être installé d'ici peu pour protéger L'éléphant spatial contre d'éventuels vandales. L'an dernier, Alice au pays des merveilles avait été la cible de trouble-fêtes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine