Le Port de Québec pourrait acheter les terrains qui appartiennent au projet de port méthanier Rabaska à Beaumont.

Le Port de Québec et Rabaska ont signé une entente prévoyant une option d'achat par l'Administration portuaire pour ces terrains qui conserveraient ainsi une vocation industrialo-portuaire.

L’entente dévoilée jeudi établit les conditions permettant à l'Administration portuaire de Québec d'acquérir d’ici 5 ans l'ensemble des terrains et des résidences appartenant à Rabaska.

Mario Girard, président-directeur général du Port de Québec, parle d’une décision opportune et responsable. Il souligne que le Port, qui est à l’étroit sur la Rive-Nord, doit se constituer une réserve de terrains disponibles pour d’éventuels projets.

Le Port affirme toutefois qu’aucun projet n’est sur la table actuellement pour la rive sud du fleuve.

« Sur le territoire de Lévis-Est, il n’y a pas de services d’aqueduc, d’électricité, il y a une falaise aussi, ce qui fait en sorte qu’un projet du côté de la Rive-Sud, ça va vraiment coûter beaucoup plus cher, alors pour nous, ça s’inscrit dans une vision à long terme. C’est surtout pour préserver ces terrains-là et leur vocation industrialo-portuaire. »

Le directeur mentionne néanmoins qu’advenant un projet, les rives du fleuve seraient préservées autant que possible.

Lévis enthousiaste

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, se réjouit de l’entente intervenue entre le Port de Québec et Rabaska. Selon lui, elle permettra développer le secteur industriel de Lévis et motivera encore davantage la nécessité d’un 3e lien entre Québec et Lévis.« Le développement industrialo portuaire va amener une explosion dans le développement industriel de l’ensemble de la région de Chaudière-Appalaches et ça, c’est un élément dont il faut tenir compte quand on parle du développement de la grande région de Québec. »

Le projet Rabaska, qui avait pris naissance en 2004, a été abandonné après la crise financière de 2008, en raison de la chute des prix du gaz naturel.

Le projet de plus de 800 millions de dollars des promoteurs Gaz Métro, Gaz de France et Enbridge visait la construction d'un terminal méthanier ainsi qu'un gazoduc sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Rabaska a acheté les terrains à la suite de négociations de gré à gré avec les propriétaires de ces terrains.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine