Retour

Une pétition de 400 noms pour la sauvegarde du Cyclorama

Plus de 400 personnes du Québec, d'Europe et des États-Unis ont signé une pétition réclamant la sauvegarde du Cyclorama de Sainte-Anne-de-Beaupré. Initiée par le professeur de cinéma de l'Université Laval Jean-Pierre Sirois-Trahan, la pétition a été envoyée ce matin au ministre de la Culture, Luc Fortin.

Parmi les signataires, on retrouve plusieurs sommités du domaine du cinéma, dont un des directeurs de la Cinémathèque française. « Je suis allé chercher des appuis à l’international parce que le Cyclorama fait vraiment partie du patrimoine mondial », affirme M. Sirois-Trahan.

Les signataires affirment que si le Cyclorama était vendu, « ce serait une catastrophe, une véritable honte ».

« Alors que les panoramas vivent un nouvel âge d’or et qu’ils intéressent de plus en plus les chercheurs et les amateurs, il faut sauver ce trésor national et international », soulignent-ils.

L’instigateur de la pétition souhaite non seulement que le ministère de la Culture intervienne, mais il exige également que la population soit mieux informée au sujet du plus grand panorama d’Amérique.

« Ce n’est pas tout de dire que ça reste dans la province. Au Québec, on a une tradition des ruines patrimoniales, c’est-à-dire qu’on classe quelque chose et on la laisse dépérir. »

« Il ne faut pas seulement classer. Il faut aussi sauvegarder et le mettre en valeur. Je pense qu’on pourrait intéresser beaucoup plus au Cyclorama. »

De son côté, le ministre de la Culture, Luc Fortin, doit recevoir « dans les prochaines heures et dans les prochains jours » le rapport des experts sur la valeur patrimoniale du Cyclorama.

M. Fortin assure que si la valeur patrimoniale nationale du Cyclorama est confirmée, l’œuvre sera classée en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine