La démolition de la piscine Saint-Thomas-d'Aquin a commencé, mardi matin, dans l'arrondissement de Sainte-Foy, à Québec, malgré la colère de citoyens.

Une pétition de 150 noms a circulé pour tenter de sauver la piscine qui a évité la démolition une première fois en 2002, sous l'administration L'Allier.

La ville estime que le coût de sa rénovation, évaluée à 375 000 $, était trop élevé.

Édith Parent du Comité provisoire pour le maintien de la piscine Saint-Thomas d'Aquin dénonce cette décision.

« Je ne comprends pas du tout. Ils vont dépenser plus d'un million pour des jeux d'eau, imaginez-vous. On n'a jamais demandé ça de notre vie. J'ai comme l'impression que nos élus n'écoutent pas les citoyens », déplore la citoyenne.

La décision de la démolition a été prise en janvier par la Ville de Québec. Sept autres piscines extérieures sont situées dans l'arrondissement Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine