Retour

Une programmeuse de Québec recrutée par Facebook à San Francisco

Ce n'est pas tous les jours qu'un chasseur de tête de Facebook vous contacte pour vous offrir un emploi. C'est ce qui est arrivé à Émilie Lessard. La jeune femme de Loretteville, à Québec, déménagera en août à San Francisco, avec toute sa petite famille.

Un texte de Maxime Corneau

L'histoire débute il y a un an et demi. Émilie Lessard, une programmeuse informatique en congé maternité, est alors contactée pour se faire offrir un emploi par l'entremise du réseau social Linkedln. Elle décline l'offre par ce que le moment n'était pas bon.

Le chercheur de tête revient à la charge quelques mois plus tard. « Votre bébé a grandi », écrit-il à Émilie.

« Pour un programmeur, d'avoir un appel de Facebook, premièrement, c'est très flatteur, et quand tu vois l'opportunité que ça peut offrir pour ta carrière, c'est phénoménal », explique la jeune femme qui travaille actuellement pour PetalMD à Québec.

Un long processus se met alors en branle. La programmeuse se soumet à des entrevues téléphoniques, des tests techniques, puis finalement une journée d'entrevues sur le campus Facebook en Californie.

« C'est énorme », résume simplement la jeune femme en parlant de sa première visite de l'endroit. « Tu as l'impression d'être dans un centre-ville, mais c'est un campus Facebook. »

Émilie Lessard décroche finalement l'emploi, qui débutera officiellement en août. Étonnamment, Facebook fait découvrir tous ses départements à ses nouveaux employés pendant six semaines, une période appelée le bootcamp. Les employés choisissent ensuite le département où ils souhaiteraient travailler.

« Eux, ce qu'ils ont besoin, ce sont des gens passionnés », lance-t-elle. En signant le contrat, la jeune femme a triplé son salaire annuel. Mais tout est relatif selon elle. À San Francisco, un petit bungalow des années 70 pas rénové, c'est un million et demi de dollars.

Opportunité de couple

Pour son conjoint, Olivier Carbonneau, il s'agit aussi d'une occasion professionnelle. Le père de famille est lui aussi programmeur.

Il est l'un des fondateurs de l'entreprise CycleMap, qui a produit une application mobile d'information sur les réseaux cyclables. L'entreprise avait d'ailleurs été en vedette lors de l'émission Dans l'œil du dragon en 2015.

« C'est le paradis. Pour un programmeur, c'est parfait », dit Olivier Carbonneau, en parlant de la Californie et de toutes les compagnies informatiques qui y sont basées. Il croit pouvoir se trouver un emploi rapidement dans son domaine.

Pas question toutefois que sa conjointe lui donne un coup de main pour entrer à Facebook. « Il y a assez de compagnies en Californie, il va pouvoir trouver la sienne », dit Émilie Lessard en riant.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine