Retour

Une saison touristique bien partie dans la région de Québec

La saison touristique est bien partie dans la région de Québec. Après un hiver difficile, les touristes sont au rendez-vous depuis le début de l'été, notamment les Américains qui profitent de la faiblesse du dollar canadien.

Les statistiques compilées du début de l'été sont encourageantes. En juin, le nombre de chambres louées dans la capitale a connu une hausse de 2,3 %, comparativement à juin 2014.

En juillet, les nuitées réservées pourraient aussi avoir connu une légère hausse, selon les chiffres préliminaires.

Les données recueillies par l'Office de tourisme de Québec auprès de 46 établissements hôteliers de la capitale montrent une augmentation de la location de chambres de 2 % en juillet, par rapport à 2014.

Le directeur de l'Office de tourisme, André Roy, demeure toutefois prudent en attendant les chiffres officiels. « Ça donne un indice, mais ce n'est pas des chiffres officiels. On ne devrait pas être loin de ce qu'on a connu en juillet dernier, mais j'aime mieux être conservateur », dit-il.

Ce qui semble plus certain toutefois, c'est que les nuitées réservées dans les hôtels durant le Festival d'été auraient connu une hausse oscillant autour de 1,5 %.

Plus d'Américains

L'industrie touristique profite aussi de la forte devise américaine, qui joue en faveur du Québec. L'achalandage américain dans la province a augmenté de 5,6 % de janvier à mai, par rapport à 2014. En contrepartie, le nombre de voyageurs canadiens qui visitent les États-Unis a baissé de 5,9 % au cours de la même période.

« Si on calcule ces deux taux ensemble, ça fait un effet combiné de 11,5% », souligne André Roy.

La présence des touristes américains se fait sentir dans la région, constate-t-il.

Le taux de change permet aussi aux hôteliers de louer leur chambre à un tarif plus élevé, un impact non négligeable, selon M. Roy. « Même si les taux d'occupation ou le nombre de chambres vendues se ressemble un peu le taux moyen est plus intéressant pour nos hôteliers », explique-t-il.

Plus d'articles

Commentaires