Retour

Une station du RTC à 1 M$ dénoncée par Québec 21

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec accuse l'administration Labeaume d'avoir manqué de transparence dans le dossier de la station tempérée du Réseau de transport de la Capitale (RTC) inaugurée en 2016 au coin de la 41e Rue et de la 1re Avenue.

En se basant sur des documents obtenus en vertu de la Loi sur l’accès à l'information, Jean-François Gosselin affirme que la station a coûté un peu plus de 1 million de dollars, soit beaucoup plus que les 754 000 $ annoncés par la Ville.

Selon M. Gosselin, des frais d'architecte, d'ingénierie et d'achat de terrain n'ont pas été comptabilisés dans les coûts du projet.

« C'est important d'avoir des abribus, c'est important d'avoir des stations tempérées, mais on doit payer le juste prix pour des services de qualité », a-t-il affirmé.

Le parti d'opposition avait convoqué les médias en février pour dénoncer les coûts de construction de la station. À cette époque, Québec 21 croyait que l’infrastructure avait coûté 750 000 $ et non 1 million.

Dans son rapport annuel déposé mardi, le vérificateur général de la Ville de Québec soulignait par ailleurs que l'absence de critères pour la construction et l'emplacement des stations tempérées du RTC nuisait à la transparence de l'administration.

Plus d'articles