Retour

Une technologie pour décortiquer le coup de patin des hockeyeurs

L'entreprise SciencePerfo tente de révolutionner le monde du hockey avec un capteur de mouvement nouveau genre qui analyse le coup de patin des joueurs.

Le capteur développé par la jeune entreprise de Québec permet d'enregistrer 50 images par seconde. Jumelées à une séquence vidéo, ces données donnent un portrait détaillé des mouvements de l'athlète.

Le président de SciencePerfo, Simon Laurendeau, avance que ce type de technologie et d'analyse n'ont jamais été utilisées dans le domaine du sport.

« C'est un senseur de distance, donc on va le positionner derrière le joueur, et il fonctionne de façon rectiligne. Il va émettre un flux lumineux et le senseur
va capter le temps que le flux lumineux va réfléchir sur le joueur et revenir vers lui », explique le kinésiologue spécialisé en biomécanique.

Simon Laurendeau ajoute qu'avec cette technologie, pas besoin d'installer des capteurs sur le corps des joueurs. Il sera donc possible de tester jusqu'à 20 athlètes en une heure, beaucoup plus que ce qui se fait actuellement.

Des résultats prometteurs

Les premiers essais ont déjà permis d'en apprendre beaucoup sur ce qui détermine l'efficacité d'un coup de patin, comme l'explique Léandre Gagné-Lemieux, biomécanicien et cofondateur de SciencePerfo.

« Ce qu'on ne savait pas avant, c'était que le joueur de hockey décélérait autant que ça entre chacune de ses poussées. [...] On peut avoir des décélérations qui vont de 5, 6 ou 7 km/h entre chacune des poussées. [...] On se rend compte qu'il faut autant pratiquer la glisse que la poussée. »

Le kinésiologue de formation estime que même les meilleurs joueurs au monde, comme Sidney Crosby, pourraient tirer profit des analyses développées par SciencePerfo.

« S'il peut l'améliorer [son coup de patin], c'est clairement avec nous qu'il peut le faire, lance Léandre Gagné-Lemieux. [...] On va chercher des mesures objectives et on arrête de se fier aux perceptions des entraîneurs, qui peuvent être différentes d'un entraîneur à l'autre. »

L'équipe de SciencePerfo espère effectuer des tests avec des hockeyeurs de la Ligue nationale de hockey dès cet été.

Si pour l'instant l'offre de services se limite au hockey, l'équipe de jeunes scientifiques souhaite l'élargir à d'autres sports comme la course à pied, le rugby ou le football.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine