Retour

Une usine de transformation alimentaire nouveau genre à Québec

Trois restaurateurs de Québec croient avoir trouvé la solution pour alléger la tâche de certains chefs qui peinent à recruter du personnel en cuisine : une usine de transformation alimentaire pour fournir les restaurants en produits faits sur mesure.

« Ce qu'on veut faire, c'est de donner aux restaurants, si un moment donné ils sont en manque de personnel, la capacité de pouvoir acheter un produit qu'on peut même moduler à leur vision », explique le chef Arnaud Marchand de Chez Boulay - bistro boréal, qui s'est associé à la Bête et au Fumoir ancestral pour lancer le projet.

L'usine Véritable ouvrira ses portes sur la rue Joly et emploiera une vingtaine de personnes dès les premiers jours d'activité, à la mi-août.

Le concept s'apparente à celui d'une cuisine centrale, parfois utilisée par les grandes chaînes, mais dans ce cas-ci, les installations pourront profiter à différents restaurants.

« Tout ce qui va être transformé sur place, ça va être la même méthodologie que dans un restaurant. Par exemple, je travaille avec des os de veau, pas avec de la poudre, je veux que tout soit fait maison », assure le chef, qui espère réaliser des économies d'échelle pour l'ensemble des restaurateurs.

Livraison à domicile à l'automne

Christian Veilleux, propriétaire du restaurant la Bête, espère de son côté permettre au grand public de profiter de la nouvelle usine de transformation alimentaire.

Selon lui, il devient de plus en plus difficile de concilier le travail et la famille tout en prenant le temps de cuisiner pour bien s'alimenter.

« Ce qu'on veut offrir chez Véritable, c'est vraiment une solution gourmande, facile à exécuter, de vraiment bien manger à des prix super abordables. »

À compter de l'automne, possiblement à temps pour la rentrée, Christian Veilleux souhaite être en mesure d'offrir la livraison à domicile pour les produits qui seront conçus dans la nouvelle usine.

Plus d'articles

Commentaires