Retour

Une victime d'agression sexuelle pardonne à son agresseur

Une jeune femme a posé un geste courageux en pardonnant à l'homme qui lui a volé une partie de son adolescence.

Un texte de Yannick Bergeron

Myriam* est sortie de la salle d'audience libérée lundi, au palais de justice de Québec, alors que son agresseur prenait le chemin de la prison.

Nelson Fontaine, 47 ans, est condamné à 30 mois de détention pour l'avoir agressée à plusieurs reprises alors qu'elle était âgée d’une douzaine d'années.

Aujourd'hui dans la mi-vingtaine, Myriam a indiqué à la cour qu'elle pardonnait à son agresseur.

« Ça m'a suivi assez longtemps, ça m'a nui beaucoup côté relationnel. Vraiment, je veux passer à autre chose. Je lui pardonne et je le fais pour moi », a confié Myriam aux journalistes, après l'audience.

Le dossier traîne devant les tribunaux depuis l'automne 2014. Fontaine a même tenté, en vain, d'obtenir un arrêt des procédures en invoquant des délais déraisonnables.

Malgré le long processus judiciaire, la victime estime avoir fait le bon choix, en dénonçant son agresseur.

*prénom fictif

Plus d'articles