Retour

Vaincre les idées reçues sur les immigrants musulmans

Quelques jours après les attentats de Bruxelles, des musulmans de Québec affirment qu'il faut plus que jamais démystifier l'islam et expliquer ce qu'est la radicalisation. Ils craignent également une recrudescence des préjugés qui nuisent à leur intégration dans la belle province.

Des membres de la communauté ont monté une exposition et d'une pièce de théâtre, pour expliquer leur religion et faire mieux connaître la diversité des personnes musulmanes au Québec.

« Dès qu'il y a un attentat, qu'il y a une situation comme ça qui met en avant que c'est l'islam, l'État islamique, peu importe, à partir de ce moment-là, les gens font un amalgame, ils généralisent. Toute personne qui a un faciès arabe devient un potentiel terroriste, les gens ont une certaine méfiance quand ils vont voir un arabe », déplore Abdellah Jaafria, directeur général du Carrefour d'action interculturelle.

Pour défaire ces préjugés, l'exposition QuébécoisEs, musulmanEs... et après? propose à travers 24 photographies, textes et entrevues, un portrait de la diversité des personnes musulmanes au Québec.

Stéphanie Arsenault, professeure à l'école de Service social à l'Université Laval, souligne que les personnes de confession musulmane, comme celles de toute autre confession, ne se définissent pas uniquement par leur religion.

« Il ne faut pas seulement les regarder à travers le prisme de leur identité religieuse, mais aussi reconnaître qu'elles expriment des diversités de genre, de langue, de pays d'origine, des diversités professionnelles, de pratique, de croyance et entre deux musulmans, il peut y avoir autant de différences qu'entre un musulman et un chrétien », dit-elle.

L'exposition est présentée jusqu'à ce soir au Patro Roc-Amadour sur la 1re Avenue en même temps qu'une pièce de théâtre interactive. L'exposition sera ensuite présentée à Sherbrooke.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine