Il n'aura fallu que quelques jours avant que le projet de condominiums sur le site de l'ancienne boucherie Bégin fasse l'objet de vandalisme. Des propos peu accueillants ont été inscrits avec de la peinture en aérosol sur l'affiche promotionnelle du projet.

« On est déçu, a réagi Jean-Michel Munger, ingénieur associé au Groupe Genius, la firme responsable du projet. On respecte les gens du quartier et on s’attend à ce qu’ils respectent notre désir d’améliorer la vie de quartier. »

« Ça n’est pas digne d’un aussi beau et riche quartier. Nous avons recueilli énormément d’appuis, d’intérêt et de bons commentaires concernant notre nouveau projet. »

Le Groupe Genius doit démolir prochainement l’ancien édifice, situé au 500 rue Saint-Jean à Québec. Il y construira un immeuble abritant un espace commercial au rez-de-chaussée et 10 condominiums aux étages supérieurs.

Des actes prévisibles

Invité à commenter les actes de vandalisme, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste indique qu’il n’est « pas surpris ».

« Ce n’est pas dans nos pratiques, mais on comprend la frustration des gens », affirme Vincent Baillargeon, organisateur communautaire au Comité.

M. Baillargeon rappelle notamment que le site de la boucherie est à l’abandon depuis 6 ans. La démolition se fait toujours attendre alors qu’elle a été annoncée l’été dernier.

Il souligne que le quartier Saint-Jean-Baptiste a de grands besoins en matière de logement socia. Or, selui lui, le projet du Groupe Genius n’est pas en phase avec la réalité.

Le Groupe Genius a déjà fait savoir que les condos projetés comprendront d'une à trois chambres. En ce qui concerne l’espace commercial du rez-de-chaussée, rien n’est confirmé, mais des discussions sont en cours.

Plus d'articles