Retour

Vendredi saint : marches du pardon à Québec et Lévis

Des marches du pardon ont eu lieu un peu partout en province à l'occasion du Vendredi saint, notamment à Québec et à Lévis.

À l'Université Laval, près de 70 personnes s'étaient donné rendez-vous pour marcher quelques heures.

« On est sollicité de toute part et la religion demeure ce repère-là pour beaucoup », a dit Christian Djoko, vice-président de l'Association des étudiants catholiques de l'Université Laval.

Dans le secteur de Sainte-Foy, quelques dizaines de marcheurs ont cheminé et visité différentes églises en guise de chemin de Croix.

« C'est une manifestation pour la paix. On en a tellement besoin. Une manifestation d'amour envers tous », a lancé Bernadette Demers pour expliquer ses motivations.

Moins de jeunes qu’avant

Les moins de 30 ans étaient toutefois peu nombreux lors des événements, hormis quelques étudiants étrangers à l'Université Laval.

L'un des organisateurs de la marche de Sainte-Foy, Mario Vézina, constate que les jeunes participent moins aux événements catholiques qu'il y a quelques années.

Selon lui, des marches comme celles de vendredi en motiveront peut-être quelques-uns.

« On espère que les gens auront le goût de dire : “Qu'est-ce qui vous anime?” Venez le vivre avec nous », espère-t-il.

Plus d'articles

Commentaires