Retour

Véronique Lalande quitte le Comité de vigilance des activités portuaires

Déçue de la récente étude sur la qualité de l'air lancée par l'administration Labeaume, Véronique Lalande se retire du Comité de vigilance des activités portuaires.

La porte-parole de l'Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec, qui a lancé le débat sur la pollution de l'air dans Limoilou à la suite des épisodes de poussière rouge, a annoncé sa démission dans une lettre publiée sur le site Internet de son regroupement.

Elle affirme que c'est l'étude commandée à la Santé publique par la Ville qui « aura vraiment sonné le glas » de son implication au sein du comité auquel siègent des représentants de la Ville, de ministères, de la Santé publique et du Port, notamment.

Véronique Lalande déplore que les paramètres de l'étude soient « significativement à côté des demandes formulées maintes fois par les citoyens et surtout négociées derrière des portes closes par trois des membres de ce comité ». Elle souhaiterait que les travaux portent davantage sur les activités portuaires et que les citoyens soient consultés.

Des résultats « bien minces »

Elle conclut par ailleurs que les résultats concrets du Comité de vigilance des activités portuaires après plus de deux ans d'activité sont « bien minces ».

Véronique Lalande soutient que le Port de Québec n'a « aucune volonté » de réaliser ses activités sous couvert afin de régler le problème de pollution. Elle ajoute qu'il n'y a non plus « aucune volonté politique » de l'y contraindre.

Alain Samson, qui siège au comité à titre de représentant des citoyens du Vieux-Québec, dit comprendre la décision de Véronique Lalande.

« Elle a toujours manifesté un certain inconfort relativement à la rapidité de livrer ce qu'elle attendait. Ça prend quand même du temps. On n'a pas de faits, on n'a pas de statistiques, on n'a aucune mesure; c'est là-dessus, je pense, que Véronique était inconfortable. Il y a des évaluations de poussière qui sont faites par le Port, puis on n'a pas les résultats », observe M. Samson.

La résidente du quartier Limoilou, qui dit avoir réalisé depuis le début de sa croisade un travail « herculéen de documentation et de sensibilisation », continuera néanmoins ses efforts en ce sens.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine