Les attentats meurtriers survenus ce matin à Bruxelles créent la consternation dans le monde et incitent, comme à la suite des attentats de Paris, à une surveillance particulière dans les transports.

À l'aéroport international Jean-Lesage, le directeur des communications, Mathieu Claise, se dit choqué par l'attentat survenu dans un milieu aéroportuaire.

« C'est des gens qui font les mêmes tâches, qui ont les mêmes responsabilités, qui s'occupent des voyageurs, des passagers... Ça vient nous toucher parce que c'est un milieu aéroportuaire, c'est un environnement qu'on connaît, avec lequel on est familier », dit-il.

Pour le moment, le niveau d'alerte dans les aéroports au Canada, qui avait été rehaussé après les attentats de Paris, demeure le même. Les agents font toutefois preuve d'une vigilance particulière dans les halls, mentionne M.Claise.

« Suite aux attentats de Paris, pas nécessairement ceux de Bruxelles ce matin, on a doublé la vigilance. »

Mathieu Claise précise que l'aéroport international Jean-Lesage est muni d'environ 200 caméras de surveillance et que des agents de sûreté aéroportuaires font des rondes continuellement dans l'aérogare et sur tout le site.

Précautions chez Via

De son côté, Via Rail fait savoir que la vigilance a été accrue dans ses trains et les mesures de sécurité normales renforcées, à titre de précaution et de manière préventive.

Aucune menace spécifique ou risque identifié ne plane toutefois sur l'industrie ferroviaire au Canada, souligne Via.

Via Rail encourage en tout temps ses clients et le public à signaler toute activité suspecte à un employé ou à la police.

Drapeaux en berne

Les attentats survenus ce matin provoquent aussi un élan de solidarité envers le peuple belge. À l'hôtel de ville de Québec, celui de Lévis et à l'aéroport international Jean-Lesage, les drapeaux ont été mis en berne.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a aussi publié un message de soutien aux citoyens de Belgique.

« C'est avec consternation que nous apprenons que des attentats terroristes touchent Bruxelles, qui vit d'effroyables heures présentement. Ce drame humain laissant plusieurs familles injustement dans le deuil m'attriste énormément. Nous devons tous continuer à condamner fermement ces gestes barbares », a-t-il écrit ce matin.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, souligne pour sa part que « ces attaques sont la preuve que le combat contre le terrorisme est loin d'être terminé » et que « nos gouvernements doivent affirmer haut et fort notre résistance face à ces gestes barbares ».

Les villes ont transmis leurs condoléances aux familles de victimes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine