Retour

Violences de Charlottesville : rassemblement contre la haine à Québec

Une cinquantaine de personnes prennent part à un rassemblement devant le consulat général des États-Unis à Québec, mercredi. Les organisateurs souhaitent démontrer que de « Charlottesville à Québec, nous sommes unis contre la haine ».

Un texte d’Alain Rochefort

Organisatrice de l’événement. Nora Loreta a été profondément touchée par le drame qui est survenu de Charlottesville, symbole selon elle d’une escalade de violence.

« Ce qui s’est passé en Virginie m’a frappé beaucoup et ça a frappé beaucoup les gens qui se battent contre le racisme. Il y a eu des vigiles un peu partout au Canada et nous, les militants à Québec, on s’est dit que c’est important de faire quelque chose aussi. C’est important d’être en solidarité avec les victimes. À Québec, on dit non au racisme. »

L’écrivaine et militante antiraciste réside à Québec depuis environ cinq ans. Elle trouve généralement les Québécois accueillants envers les immigrants.

« Non » à l'extrême droite

Sébastien Bouchard, ex-candidat de Québec solidaire aux élections de 2014, ne veut pas de l’extrême droite dans la société québécoise.

« Ce que l’on veut pour nos enfants, ce n’est pas un Québec néo-nazi. On veut un Québec inclusif et c’est le message qu’on veut envoyer ce soir. »

Plusieurs participants au rassemblement ont l'intention de prendre part à la manifestation contre le racisme, dimanche, dans les rues de Québec.

Avec les informations de Maxime Corneau et Charles D'Amboise

Plus d'articles

Commentaires