Retour

Virage réussi du Carnaval de Québec en attendant Daniel Gélinas

L'organisation du Carnaval se félicite d'avoir redonné l'événement aux gens de Québec, l'un des objectifs d'un virage vers la modernité entamé il y a trois ans et qui culminera avec l'entrée en scène de Daniel Gélinas en mars.

Un texte d’Alain Rochefort

Le rideau est tombé sur le 64e Carnaval de Québec. Un concours d'hommes forts a marqué les derniers moments de cette édition, avant que Bonhomme remette les clés de la ville, fidèle à la tradition.

Bilan positif

Les organisateurs dressent un bilan extrêmement positif. Les sites étaient bondés et beaucoup plus de gens de Québec ont participé aux activités, selon leurs premières estimations.

« Je pense que les gens de Québec ont retrouvé la façon de s'amuser l'hiver et c'est ça que le Carnaval a réussi depuis trois ans », souligne le président du conseil d’administration du Carvanal, Alain April.

Parmi les activités les plus populaires : Odyss Terre de glace, La noirceur venue, la version interactive du Palais de Bonhomme et évidemment les deux défilés.

La nouvelle disposition des sites, au coeur de la Grande Allée, semble également avoir plu, aux dires des organisateurs.

Le succès du 64e Carnaval peut aussi s’expliquer par le fait que le budget de la programmation soit passé de 2,2 M$ à 2,7 M$. Ce qui a permis de bonifier 40 % de la programmation, selon M. April. Le budget total cette année était d'environ 9 M$.

L’arrivée de Daniel Gélinas

Les chiffres du 64e Carnaval seront pour leur part dévoilés plus tard. Chose certaine, les organisateurs estiment que cette édition marque la fin d'un processus de transformation, après des années difficiles.

L'organisation vise un tout nouveau festival davantage axé sur la modernité, grâce à la collaboration de l'ex-directeur du Festival d'été de Québec (FEQ), Daniel Gélinas.

« On met beaucoup d'espoir, mais en même temps, on ne veut pas tout mettre sur ses épaules. [C'est un plus] d'avoir quelqu'un de l'extérieur, qui a vu d'autres choses, qui a fait des recherches et qui peut redonner le Carnaval à la population », souligne Alain April à propos du producteur de spectacles renommé.

Daniel Gélinas déposera un rapport en mars sur sa vision du Carnaval, explique la directrice générale du Carnaval, Mélanie Raymond.

« Et on fait les bilans dès la semaine prochaine. On va plancher sur ce qui a fonctionné et pas [fonctionné], et on va bâtir notre Carnaval 2019 à partir de ces constats-là », indique Mme Raymond.

L’an dernier, le Carnaval de Québec a connu une hausse d’achalandage 20 %.

Avec les informations de Fanny Samson

Plus d'articles