Retour

Vladimir Guerrero : Québec accueille ce soir « un joueur d'exception »

En route vers le Temple de la renommée du baseball, Vladimir Guerrero fera une halte à Québec, ce soir, alors qu'il se prêtera à une séance photos avec ses admirateurs en plus d'effectuer le lancer protocolaire avant le match opposant les Capitales aux Aigles de Trois-Rivières, à 19 h, au stade Canac.

Un texte d'Alain Rochefort

La dernière grande vedette de l’histoire des Expos de Montréal rencontrera les partisans dans la zone famille Desjardins à partir de 17 h 30. « Vlad » rencontrera aussi les membres des médias locaux pour parler de son intronisation à Cooperstown le 29 juillet prochain.

Jacques Doucet, la voix des Expos pendant des décennies, ne tarit pas d’éloges à l’endroit de l’ex-voltigeur de droite. Il considère que les amateurs de baseball de Québec ont beaucoup de chances d’accueillir ce joueur d’exception.

« Il avait un talent de frappeur naturel. Et on peut ajouter à ça sa grande rapidité et un bras-canon. Vladimir était un joueur complet », a confié M. Doucet à l’émission Première heure.

Statistiques impressionnantes

En 16 saisons dans les majeures, le natif de la République dominicaine a frappé 2590 coups sûrs, dont 477 doubles et 449 circuits, pour une moyenne au bâton de ,318.

En plus de produire 1496 points, Guerrero n'a été retiré que 985 fois sur des prises et n'a jamais connu une saison de plus de 95 retraits au bâton, un fait d'armes chez les frappeurs de puissance, d'autant plus quand on se rappelle son style débridé.

Sortir de la pauvreté

Jacques Doucet affirme que de grands joueurs de baseball comme lui et son ancien gérant, Felipe Alou, donnent espoir à des milliers de jeunes Dominicains de sortir de la pauvreté. Vladimir Guerrero a lui-même grandi dans une maison sans eau courante ni électricité. La pauvreté l’a forcé à abandonner l’école après la cinquième année pour trouver du travail.

« Je viens tout juste de compléter la traduction française du livre de Felipe Alou qui fut le premier joueur à quitter la République dominicaine et à se rendre dans le baseball majeur. Aujourd’hui, c’est le pays qui produit le plus grand nombre de joueurs de baseball après les États-Unis », souligne Jacques Doucet.

Le fils sur les traces du père

Le fils de Guerrero, Vladimir Jr, aspire pour sa part à une très grande carrière chez les professionnels. L’athlète de 19 ans pourrait même devenir la prochaine grande vedette des Blue Jays de Toronto dans un avenir rapproché. Jacques Doucet ne peut s’empêcher de comparer le père et le fils.

« Le fils de Vladimir est blessé à un genou actuellement. Mais depuis ses premiers pas, il brûle la ligue [de calibre AA]. Il est un peu plus grassouillet que son père, mais on espère qu’il va perdre son gras de bébé », raconte Doucet en riant.

Dans les faits, Guerrero fils maintenait une moyenne de, 407 avec 11 circuits et 55 points produits avant sa blessure. Des statistiques encore plus impressionnantes que celles affichées par son père.

« Il est appelé à connaître une très belle carrière. Est-ce qu’il se rendra aussi à Cooperstown comme son père? Ça, c’est à voir », conclut Jacques Doucet.

Après son passage à Québec, Vladimir Guerrero prendra la route de Trois-Rivières où il passera quelques jours. Les Aigles accueilleront l’ancien frappeur de puissance au stade Stereo+ samedi à 13 h 05.

Plus d'articles