Retour

Voie réservée sur Laurentienne : confusion entre le maire et le ministre

Régis Labeaume a laissé entendre mercredi que l'élargissement de l'autoroute Laurentienne se réalisera sans l'ajout d'une voie réservée.

« Elle ne sera pas réservée, a dit le maire. À moins que le gouvernement le décide, mais le ministre m'a dit : "On ne le fera pas" », a déclaré le maire de Québec lors d'un point de presse, mercredi en fin d'après-midi.

« Le ministre Poëti, le ministre Hamad et moi on a décidé de travailler sur une nouvelle proposition. Le plan qui était là, ça ne se fera pas », a ajouté Régis Labeaume.

Au cabinet du ministre des Transports Robert Poëti, la position est moins affirmative. On confirme seulement que les analyses sont toujours en cours dans le dossier.

Questionné sur le sujet plus tôt en journée, le ministre des Transports a répété que « les voies réservées sont justifiables dans l'ensemble du Québec ».

Robert Poëti a ajouté que selon lui, les voies réservées sont un bon moyen pour inciter la population à utiliser les transports en commun afin de réduire la congestion dans les milieux urbains.

Mardi, le gouvernement était prêt à annoncer les travaux d'élargissement de l'autoroute Laurentienne en direction sud, entre la rue Georges-Muir et le boulevard Louis-XIV, mais des discussions de dernières minutes ont forcé l'annulation du point de presse prévu.

Le ministère des Transports se penche maintenant sur une nouvelle proposition issue d'une rencontre entre le ministre Robert Poëti, le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, et le maire de Québec Régis Labeaume.

Plus d'articles

Commentaires