Retour

Voie réservée sur Laurentienne : le ministre des Transports rectifie le tir

Le ministre des Transports, Robert Poëti, et le maire Régis Labeaume ont voulu remettre les pendules à l'heure ce midi, sur le projet d'élargissement de l'autoroute Laurentienne Sud. Il est maintenant question d'élargir les voies jusque dans le quartier Saint-Roch. Pas un mot toutefois sur l'aménagement d'une voie réservée, qui sème la confusion depuis le début de la semaine.

Hier, des propos du maire Labeaume indiquant que l'aménagement d'une voie réservée n'était plus dans les plans ont contribué à alimenter ce malentendu.

« Visiblement, par personne interposée, c'est difficile de se parler. C'est ça le projet de base : élargir Laurentienne d'un bout à l'autre. Pour le reste, on va vous revenir », a dit Régis Labeaume lors d'un point de presse en compagnie du ministre.

Le ministre Robert Poëti a précisé que la proposition du maire de prolonger le tronçon élargi est survenue à la dernière minute mardi. Le premier scénario prévoyait un élargissement de la rue Georges-Muir jusqu'au boulevard Louis-XIV.

C'est pour cette raison que le point de presse prévu la journée même pour annoncer l'élargissement a été annulé à une demi-heure d'avis.

Malgré cette mise au point, la question d'aménager une voie réservée au transport en commun demeure floue. Excluant toute mésentente dans ce dossier, le ministre Poëti n'a pas voulu répéter les propos qu'il avait tenus plus tôt dans la journée voulant que le maire souhaitait « que la voie réservée soit plus longue. »

« Le projet d'élargissement, c'est ça qui est important pour l'instant et on reviendra pour le reste. Il faut évaluer les coûts aussi », a répété Régis Labeaume.

La proposition initiale d'élargir un tronçon de six kilomètres était estimée à 15 millions de dollars. Prolonger les travaux jusqu'à la rue de la Croix-Rouge, à proximité du parc Victoria, entraîne des coûts additionnels qui devront être chiffrés.

Robert Poëti avait aussi précisé en matinée qu'une voie réservée inclurait le covoiturage, les voitures électriques en plus des autobus. Il n'en a pas été question, quelques heures plus tard, lors du point de presse en compagnie du maire Labeaume.

Plus d'autobus au centre-ville

Les chiffres fournis par le Réseau de transport de la Capitale démontrent qu'il circule bien peu d'autobus sur le tronçon de Laurentienne Sud situé entre George-Muir et Louis-XIV. Il y passe seulement 14 autobus à l'heure de pointe du matin, contre 144 entre l'autorooute Félix-Leclerc et la rue de la Croix-Rouge. Ces chiffres inclus les autobus en transit qui ne tranpsortent aucun usager. 

Durant toute la journée, c'est 155 autobus qui passe au nord de Louis-XIV, mais plus de 500 au sud de Félix-Leclerc.

Plus d'articles

Commentaires